Bukavu: La commune d’Ibanda est la commune la plus touchée par l’insécurité ( Société civile urbaine)

Bukavu: La commune d’Ibanda est la commune la plus touchée par l’insécurité ( Société civile urbaine)

L’insécurité reste une monnaie courante dans les trois communes qui composent la ville de Bukavu.

Selon le constat fait par la rédaction de Jambordc.info, ce vendredi 1 juillet 2022 , les habitants demeurent victimes des plusieurs cas d’insécurité en ville de Bukavu comme province du Sud-Kivu.

Inscription ISJC

Selon le rapporteur de la société civile urbaine Me Gaston Kubaka, il ne se passe plus un jour sans qu’un cas d’insécurité ne soit signalé dans les trois communes de la ville de Bukavu.

C’est tantôt les vols, les assassinats, les attaques nocturnes des hommes armés, les phénomènes “corps sans vies” et autres formes d’insécurité et cela à Bagira, Ibanda comme Kadutu les communes de la ville.

Cet acteur de la société civile renseigne cependant que ce fléau est plus visible dans la commune d’Ibanda.

Selon lui, le cas le plus récent est celui de l’assassinat de Monsieur Exaucé responsable de l’hôtel Blue Sky à son domicile à labotte. Aussi, un corps sans vie a été retrouvé dans la rivière Kamagema et un jeune à été  assassiné la fois dernière toujours dans la commune d’Ibanda.

Pour lui la commune de Bagira enregistre également beaucoup de cas d’insécurité dans la quartier Chai pendant des heures tardives et sur le tronçon routier Brasserie-Bwindi.

” La situation sécuritaire dans la ville de Bukavu reste alarmante, il ne se passe plus un jour sans qu’on signale des cas d’insécurité sous ses différentes formes. Ils sont tellement nombreux qu’on a du mal ces derniers jours à avoir un répertoire chiffré des tous ces cas. Mais, Ibanda a plus de cas que kadutu et Bagira.” indique Gaston.

Pour Gaston, l’insécurité est plus causée par entre autres la présence des étrangers non autrement identifiés, le manque de l’éclairage public sur la voirie urbaine, le manque de collaboration entre les services de sécurité et la population ainsi que l’impunité.

Celui-ci demande au gouvernement provincial de subventionner où encore de mettre à la disposition des services de sécurité des moyens pouvant leur permettre à bien effectuer leur travail.

Natasha Balegamire

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.