Bukavu/JM contre l’hépatite : Le médecin Romain Mukupi parle d’une maladie mortelle mais guérrisable

Bukavu/JM contre l’hépatite : Le médecin Romain Mukupi parle d’une maladie mortelle mais guérrisable

L’humanité a célébré la journée mondiale contre l’hépatite le 28 juillet 2022. Selon le rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) publié en 2017, cette célébration est une occasion d’intensifier les efforts internationaux de lutte contre cette maladie. Elle vise aussi à encourager l’engagement des différentes parties prenantes dans le besoin d’une riposte mondiale plus énergique contre cette pathologie.

Romain Mukupi assistant technique à Médecin sans vacances à Bukavu indique que l’hépatite est une maladie dangereuse transmise par le contact des sécrétions humaines qui affecte le foie et l’oriente souvent vers la chronisation.

Inscription ISJC

Ces sécrétions proviennent des relations sexuelles non protégées (orales, vaginales ou anales); du sang (sang contaminé, plaies ouvertes, partage d’aiguilles servant à l’injection); d’autres liquides corporels (larmes, salive et lait maternel).

Ce professionnel de santé ajoute que cette pathologie qui tire ses origines dans le virus de l’hépatite B couvre actuellement plus de 257 000 000 des personnes au monde entier dont environ 887 000 en perdent la vie chaque année. Ainsi, il s’agit d’une maladie sexuellement transmissible et sanguine qui évolue vers la chronicité dans 10% des cas en développant la cirose et le cancer du foie.

“L’hépatite est très dangereuse et mortelle. En terme de ses manifestations cliniques, nous avons le manque d’appétit, les nausées et vomissement, la fatigue extrême, la douleur au niveau du foie, la coloration foncée des urines et coloration jaune des yeux mais l’examen clinique reste le moyen sûr de diagnostic de cette maladie. L’hépatite fulminente(diminution de la taille du foie) est la forme la plus grâve et est mortelle dans 90% des cas si elle n’a pas été diagnostiquée et soignée à temps. L’hépatite viral B( grave infection du foie) évolue vers la chronicité dans 10% et développe la cirose et le cancer du foie mais 90% des porteurs de cette dernière évoluent spontanément vers la guérison. Le grand conseil que je peux donner aux porteurs de cette maladie est d’éviter la consommation de l’alcool, le tabac, le sucre et aliments gras en grande quantité. Ils doivent obligatoirement respecter les instructions des médecins pour contribuer à leurs guérisons” Explique t-il

Romain Mukupi appelle ensuite tout le monde au respect des mesures préventives en évitant le contact avec les sécrétions humaines ci-haut signalées pour éviter cette pathologie.

Gisèle Bashwira

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.