Bukavu : cas des corps sans vie en ville, la NDSCI compte sur l’implication des autorités policières pour éradiquer ce fléau

Bukavu : cas des corps sans vie en ville, la NDSCI compte sur l’implication des autorités policières pour éradiquer ce fléau

La nouvelle dynamique de la société civile (NDSCI) section de Kadutu alerte sur des cas des corps sans vie devenus récurrents dans la ville de Bukavu et plus particulièrement sur avenue Michombero à partir de la Société Nationale des Chemins de fer du Congo (SNCC) jusqu’à Bwindi.

Dans une dépêche publiée ce 17 Mai 2022, cette organisation citoyenne fait référence à un corps sans vie d’un jeune garçon dont l’âge varie entre 15 et 18 ans retrouvé dans la matinée de ce jour.

Inscription ISJC

A en croire cette déclaration, ce corps présentait des blessures au visage et était nu. Sur ordre du procureur général, la victime a été repêchée de l’eau et conduite à la morgue de l’hôpital provincial général de référence de Bukavu.

Ce cas vient s’ajouter à plusieurs autres rapportés dans les jours passés. Cette structure citoyenne rappelle également le cas de Luhuku Aganze Gabriel d’une trentaine d’années et marié de son état. Celui-ci était également retrouvé mort le 11 avril 2022 au bord du lac kivu blessé à coups des couteaux dans la même avenue. Ce dernier avait laissé derrière lui une veuve et trois orphelins.

La NDSCI regrette de la léthargie de la Police lacustre dans l’exercice de sa mission.

Cette structure demande à l’inspecteur provincial de la police de renforcer la sécurité à ce lieu en instaurant une nouvelle sous unité de la police spécialisée pour la sécurité de ce milieu au bord du lac Kivu pour épauler la police lacustre.

Joyce KALUMUNA

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.