Bukavu : après trois jours, le transport en commun a repris normalement ce vendredi

La circulation routière a repris depuis la matinée de ce vendredi 12 avril dans la ville de Bukavu. Ceci après l’observance de trois jours sans transport décrétée par les associations des transporteurs en collaboration avec le bureau de coordination de la société civile et d’autres structures citoyennes du Sud-Kivu depuis le mardi 9 avril.

Selon notre constat, sur l’artère principale le transport en commun est redevenu à la normale comme avant. Les conducteurs des taxis-bus, des motos et des tricycles (Bajaje) exercent normalement depuis les premières heures matinales de ce vendredi.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Étant affectées par cette grève sèche des chauffeurs, les autres activités ont repris aussi normalement dans la ville.

Cependant, les organisateurs de ce mouvement ont, ce jeudi 11 avril déclaré qu’au stade actuel de cette action, il est impérieux de poursuivre avec la démarche jusqu’à trouver gain de cause.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ces structures ont exigé le départ et le remplacement du Commissaire divisionnaire provincial de la Police nationale congolaise au Sud-Kivu, le Général Roger Isoyo qui est imputé de la mauvaise gestion.

“Le pléthore de la Police de circulation routière aux différents postes alors qu’ailleurs dans d’autres unités il y a carence des éléments de la Police, la multiplicité des postes de contrôle dans la ville ainsi que la pratique de plusieurs amandes exorbitantes par ces éléments dont la majeure partie chute dans les poches des individus et non dans le compte du trésor public. Eu égard à ce qui précède, il est impérieux de poursuivre avec la démarche jusqu’à déboulonner ce système instauré par le Général de la Police en province et réclamons purement son remplacement,” ont-elles déclaré.

Pour dénoncer les tracasseries de la Police de circulation routière (PCR), les associations des transporteurs en collaboration avec d’autres structures citoyennes dont le Bureau de coordination de la société civile, la Synergie des mouvements citoyens (Tujenge Congo), la Nouvelle dynamique de la société civile (NDSCI) ont décrété trois journées sans transport du mardi 9 à ce jeudi 11 avril sur l’ensemble de la province du Sud-Kivu.

Certaines sources non officielles affirment que le Général Roger Isoyo serait interpellé par sa hiérarchie à Kinshasa.

Juvénal MUTAKATO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.