Bukavu : 4 ans après la mort de Lusiku, sa fille Boroto Merveille parle d’une icône pour qui les valeurs sont à pérenniser

Bukavu : 4 ans après la mort de Lusiku, sa fille Boroto Merveille parle d’une icône pour qui les valeurs sont à pérenniser

13 octobre 2018 -13 octobre 2022 cela fait 4 ans depuis que la journaliste éditrice du journal le souverain libre avait rendu l’âme.

Internée dans la capitale Kinshasa où elle avait succombé de suite d’une maladie de courte période, 4 ans après Lusiku demeure dans les mémoires de ses proches.

Inscription ISJC

Contactée par Jambordc.info, Boroto Iragi Merveille sa fille cadette et élève en 3 ème année scientifique au collège Alfajiri indique que cette date du 13 octobre est pour elle et sa famille entière une commémoration de la disparition d’une mère irremplaçable et d’un modèle pour plusieurs.

“Ma mère était un mentor, une dame de fer, une combattante, une femme de conviction. Nous avons beaucoup appris de ses devises comme (la liberté de presse est un droit et non un cadeau du politicien). Personnellement, je suis inspirée de son portrait en général, de son combat pour les droits de l’Homme et de la promotion de la femme dans la société. Je me rappelle toujours l’un de ses grands souhaits était celui d’avoir pour tout le monde un seuil acceptable. C’est cette même détermination et cet humanisme qui nous guident jusqu’à présent” Explique-t-elle.

Sachez que pour immortaliser la lutte de cette icône de la presse écrite, le président du bureau de coordination de la société civile Adrien Zawadi avait procédé le 21 juillet dernier au vernissage de l’ouvrage intitulé “une femme, un combat, une conviction” dédié au feu Solange Lusiku Nsimire Ka yange.

Pour rappel, cette mère de famille née le 20 avril 1972 était décédée à l’âge de 46 ans.

Joyce KALUMUNA

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.