RDC: 3 femmes élues gouverneures, le causus des femmes pour la paix satisfait des avancées dans le combat de la représentativité des femmes aux postes décisionnels

RDC: 3 femmes élues gouverneures, le causus des femmes pour la paix satisfait des avancées dans le combat de la représentativité des femmes aux postes décisionnels

Les provinces de haut-Lomami, Maindombe et Tanganyika de la République démocratique du Congo (RDC) ont des nouvelles représentantes à la tête de leurs gouvernorats.

A en croire la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) dans sa publication à l’issue du vote effectué le 6 mai 2022, les élections s’étaient déroulées normalement dans les 14 provinces concernées par ces scrutins.

Inscription ISJC

Au Haut-Lomami, Yumba Kalenga Mushimbi Isabelle a été élue cheffe de l’exécutif provincial avec 60,71% de voix. 57,14% ont suffit a sa collègue de Mai-Ndombe, Bola DULA Ritha pour diriger cet organe. Ngungwa MWAYUMA Julie a quant à elle été élue avec 56% et représentera comme gouverneure la province de Tanganyika.

Des jolis scores qui approuvent l’avancée des efforts des plaidoyers des organisations des droits des femmes pour la représentativité des femmes aux instances de prise de décision.

Pour Solange LWASHIGA secrétaire exécutive du caucus des femmes pour la paix au sud-kivu qui l’affirme, ces résultats sont un signal fort sur la reconnaissance de la capacité de la femme à gérer par ses collegues hommes constituant en masse les assemblées provinciales.

“La photographie de la représentation des femmes change à l’issue des ces élections des gouverneurs au pays. Nous sommes fortifiés que les hommes donnent de plus en plus la chance aux femmes de montrer de quoi elles sont capables en matière de gestion. Je souhaite que celles qui ont été élues rendent particulièrement fières toutes les femmes qui comptent sur elles. Et nous sommes rassurés de la rigueur que va user le commun des mortels dans l’évaluation du travail des gouverneurs particulièrement dans les provinces que gèreront les femmes. Toute fois, nous ne doutons pas de leurs capacités” affirme-t-elle.

En ce qui concerne ces élections les provinces de Tshopo et Kongo central étaient concernées par le deuxième tour qui vient de se dérouler ce lundi 9 Mai 2022, parce qu’en fait la majorité absolue n’a pas été atteinte le vendredi 6 Mai dernier.

Conformément à l’alinéa 2 de l’article 170 de la loi électorale, seuls peuvent se présenter au second tour les deux listes arrivées en tête au premier tour compte tenu des retraits ou des désistements éventuels.

Une femme était donc une fois de plus en course dans la province de la Tshopo pour le deuxième tour.

Nous venons de l’apprendre, Nikomba SABANGU Madeleine vient d’obtenir 14 voix comme son challenger Kapalata MALOHA Akondoko Tony. Celui-ci est donc l’actuel gouverneur ayant un âge supérieur à sa concurrente comme le préconise toujours l’article 170 de la loi électorale mais cette fois-ci à l’alinéa 3.

“Ces résultats sont également une nouvelle satisfaction. Notre collègue femme Madeleine de la Tshopo n’a pas démérité. Elle a été capable au même titre que son antagoniste Tony. Nous lui transmettons nos vives félicitations et une suite dynamique pour son combat. Pour la lutte nous sommes déjà quelque part mais nous ne sommes pas encore arrivées. Les efforts ne cesseront donc d’être conjugués pour voir plus des femmes aux postes de décision” martèle Solange LWASHIGA.

Notre source demande aux femmes politiques ambitieuses de s’inspirer de celles qui les ont précédées aux postes de décision pour éviter des tâtonnements une fois hissées à ces positionnements.

Pour rappel, les 14 provinces concernées par les élections des gouverneurs dont Bas-Uelé, Haut-Lomami, Kasaï Central, Kongo Central, Lomami, Mai-Ndombe, Maniema, Mongala, Sankuru, Tanganyika, Tshopo. Et, Kinshasa et Kwango ont également eu des nouveaux représentants comme vice-gouverneurs.

Joyce KALUMUNA

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.