Sud-Kivu : La situation socio- économique et sécuritaire de la province, au centre des échanges entre les élus, notables d’Uvira et Bahati Lukwebo

Sud-Kivu : La situation socio- économique et sécuritaire de la province, au centre des échanges entre les élus, notables d’Uvira et Bahati Lukwebo

Les députés nationaux, les sénateurs ainsi que les notables d’Uvira dans la province du Sud-Kivu ont été reçus le week-dernier par le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo. La situation sécuritaire et les questions socio- économiques de la province en général et du territoire d’Uvira en particulier étaient au centre des échanges.

Ces élus et notables disent avoir saisi d’autres autorités mais il n’y a toujours pas de solutions pour la population de ce coin de la République Démocratique du Congo.

Inscription ISJC

« Nous avons d’abord échangé sur la situation sécuritaire parce que c’est depuis le mois de décembre qu’il y a des troupes armées étrangères qui entrent au pays notamment l’armée régulière du Burundi et les Imbonerakure. Depuis décembre jusqu’à ce jour, ni le gouvernement burundais ni le gouvernement congolais, n’ont reconnu ou ne reconnaissent la présence de ces troupes armées étrangères sur le sol congolais. Maintenant ils commettent des dégâts, ils tuent nos populations, incendient les villages, après plusieurs dénonciations nous avons décidé de rencontrer aussi le président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo en tant que digne fils du Sud-Kivu pour échanger avec lui qu’il puisse aussi nous accompagner dans ce plaidoyer. Nous avions rencontré aussi le ministre de la défense dans le temps mais on n’a pas toujours trouvé une réponse satisfaisante », a expliqué le député national Claude Misare à nos confrères d’actualité.cd.

Cependant, la délégation conduite par le député national Martin Bitujula a demandé au président du  Sénat de veiller sur la concrétisation  du programme du chef de l’État relatif au développement local des 145 territoires. Pour ces élus, la priorité  reste la construction de la route Bukavu-Uvira-Fizi.

« A part la question sécuritaire, nous avons aussi abordé la question qui concerne le développement de notre entité. Vous savez que le Sud-Kivu est parmi les provinces qui sont bien représentées au gouvernement. La population ne comprend pas comment nous avons le ministre du Budget (Aimé Boji Sangara), le ministre des infrastructures et travaux publics Alexis Gisaro mais chez nous, il n’y a pas de route », a déploré l’élu d’Uvira dans la province du Sud Kivu, qui s’est confié à nos confrères d’Actualité.cd .

Et d’ajouter :

« Voilà les questions autour desquelles nous avons eu à partager avec le président du Sénat. Nous avions aussi parlé de cette question (le programme de développement à la base de 145 territoires). Cependant, la population étant déjà déçue, vous savez qu’à l’époque vous avez 5 chantiers, et d’autres qui ont été beaucoup chantés, la population attend voir, attend parler ce projet, ils attendent le début des travaux sur le terrain ».

De sa part, le Président de la chambre haute du parlement, Modeste Bahati Lukwebo s’est dit être très attentif  à leur plaidoyer et a promis de s’impliquer personnellement.

Par la même occasion, les élus et notables d’Uvira saluent également  la décision du Chef de l’État annonçant la tenue imminente d’une table ronde en vue d’évaluer l’état de siège en vigueur sur une partie du territoire national.

La délégation a promis de proposer, au cours de ces assises, quelques pistes de solutions  afin de juguler une fois pour toute l’insécurité dans cette partie du pays.

Rédaction

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.