Sud-Kivu : 17 mois impayés dont 6 mois d’indemnité, les anciens membres et des agents du gouvernement provincial se tournent vers le gouverneur Claude Nyamugabo

Des ministres honoraires, des agents du cabinet du gouvernorat et des services publics provinciaux, tous membres du gouvernement sortant tournent le regard vers l’actuel gouverneur de la province du sud Kivu Claude Nyamugabo pour réclamer leurs salaires de 11 mois impayés et 6 mois d’indemnités de sortie.

Pour eux, c’est le gouvernement provincial qui les a employés et non des individus comme certains prétendent charger l’ancien gouverneur Marcellin Cishambo de cette responsabilité.

« Nous travaillions au gouvernement provincial, pas pour Marcellin Cishambo. Il est parti comme personne physique mais il a laissé le gouvernement provincial aujourd’hui dirigé par Maitre Claude Nyamugabo. Et à son  investiture, Cishambo avait liquidé toutes les irrégularités salariales laissées par ceux qu’il avait remplacés, ce qui pouvait servir d’exemple à l’actuel gouverneur. Nous demandons à l’actuel gouverneur de province de ne pas voir la personne de Cishambo dans cette histoire (…) »,  insiste la ministre honoraire de l’EPSP, Bernadette Masoka safi.

Les victimes rappellent au chef de l’exécutif provincial du Sud-Kivu que le payement de ces arriérés figure parmi les priorités qu’il avait souligné lors de sa campagne et à son investiture.

« Le gouverneur devra se rappeler que le payement de nos arriérés est parmi ses priorités. C’est anormal qu’il garde un silence total dans ce dossier. Lui-même avait déclaré qu’il nous payerait tout dès sa prise de pouvoir. Aujourd’hui, rien du tout ! Nous continuons à réclamer tout haut notre droit, il faut que le gouvernement nous paye », a soutenu un agent du Corps provincial des inspecteurs des finances, CPIF.

Dans leur plaidoyer, les anciens agents et membres du gouvernement ensemble avec les Régies financières revendiquent la paye de dix-sept mois et demi parmi lesquels onze mois et demi d’arriérés de salaire et six mois d’indemnités de sortie. Ils envisagent entreprendre des actions de grande envergure dans leur lutte comme les premières n’ont pas été prises en compte.

En rappel, plusieurs services dont le cabinet du gouverneur, les dix ministères provinciaux, la DPMER, le service de la décentralisation, le CPIF, le service de l’intérieur et la protection civile avaient assiégé l’hémicycle provincial en aout dernier, dans le but de revendiquer leurs arriérés de salaire.

Par négociation, le gouverneur Claude Nyamugabo avait réussi à les convaincre afin qu’y soit tenue la plénière pour son  investiture. Jusqu’à ce jour, « aucune avancée enregistrée ».

Ishara Masirika

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench