Marche du 21 janvier : Violences policières, arrestations, blessés grâves, voici ce qui s’est passé ce dimanche au Sud Kivu


La marche des chrétiens convoquée parle Comité laïc de coordination, CLC, a eu lieu ce dimanche 21 janvier dans plusieurs paroisses de l’archidiocèse de Bukavu. Comme dans d’autres provinces du pays, la police est intervenue pour disperser les manifestants pacifiques au sortir de la messe.

A la paroisse de Chai nombreux chrétiens se sont rassemblés munis des bibles, croix, chapelets et autres symboles religieux pour la procession. C’est aux environs de 11 heures, au niveau de l’EP Chahi dans le quartier Panzi, que la police est intervenue pour disperser les manifestants avec des gaz lacrymogènes.

A la paroisse Mater Dei de Muhungu, les chrétiens qui entamaient aussi leur marche ont été dispersés quelques minutes plus tard par la police au niveau de l’Université Simon Kimbangu.

A la Cathédrale notre dame de la paix les policiers ont dispersés les chrétiens juste au sortir de l’église. Une forte présence de la police était remarquée autours de cette église depuis très tôt le matin.

Les différents manifestants qui se sont régrouppés au rondpoint Major Vangu ont de nouveau été dispersés aux environs de 12 heures. « Il y avait des centaines de jeunes issus de l’UNC, des mouvements citoyens et de la société civile qui ont voulu marcher à partir d’ici. Parmi eux il y avait le Président de la société civile, Me Patient Bashombe et d’autres cadres des partis politiques et des mouvements sociaux. La police les vient de les disperser avec des gaz lacrymogènes », témoigne un reporter de JamboRDC.info présent sur place.

De nombreuses arrestations

Depuis ce matin, une forte présence de la police a été observée dans plusieurs carrefours et coins chauds de la ville de Bukavu. « Il y a une forte présence à Major Vangu, au Rondpoint Munzihirwa à Nyawera, au niveau de la SONAS, au feu rouge et à la place de l’indépendance entre autres », a observé un reporter de JamboRDC.info qui a fait la ronde de la ville.

Cinq personnes ont été arrêtées par la police vers Major Vangu puis transféré à l’auditorat avant d’être relâcher une heure plus tard. Une dizaine de personnes qui barricadaient la route vers l’Ecole primaire Chahi étaient aussi arrêtées selon plusieurs sources. Bilan qui reste jusque-là provisoire.

Dans la soirée, les organisateurs ont fait état de 4 blessés grâves à la suite de cette journée de marches des chrétiens à Bukavu.

Des violences policières similaires ont été enregistrées sur l’ensemble du pays. La mission onusienne en RDC, MONUSCO, a dressé un bilan d’au moins 6 morts, 33 blessés et une centaine de personnes arrêtées sur l’ensemble de la RDC.

COMMENTS

Leave a Comment