Insécurité : Le Sud-Kivu a enregistré 40 cas de tueries au mois de juillet, (rapport Sajecek)


La province du Sud-Kivu a connu une montée de cas d’insécurité au cours du mois de juillet. Dans son bulletin surprise n°054, l’asbl Sajecek Forces vives rapporte plusieurs cas de meurtre,   de kidnapping des personnes, des attaques des maisons et de justice populaire dans la province.

D’après cette organisation de défense de droits humains, au total 40 personnes ont été tuées, 60 maisons attaquées, 11 personnes enlevées et 5 cas de justice populaire.

Le territoire d’Uvira vient en tête avec 28 cas de tueries, suivi de la ville de Bukavu avec 7 cas, le territoire de Kabare et Mwenga 2 cas chacun et le territoire de Walungu en fin de la liste avec 1 cas.

Le même territoire d’Uvira en tête avec 6 cas d’enlèvement, et 6 cas d’attaque des maisons.

Avec 35 cas d’attaques des maisons, la ville de Bukavu se taille la part du lion, la Justice populaire étant toujours d’actualité dans la capitale de la province.

Ainsi donc, au regard de ce rapport, le mois de juillet se veut meurtrier par rapport à celui de juin où, selon le rapport de cette organisation citoyenne, la province a enregistré 27 cas de tuerie.

Evariste Murhula

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.