Edito : Le prix Nobel Mukwege charrie tous les superlatifs positifs

Un grand écart difficile à contourner. C’est celui que nous impose l’actualité.

Comment ne pas saluer la reconnaissance planétaire du travail abattu par Dr Mukwege symbolisé par le prix Nobel de la Paix ?

Comment être Congolais et bouder son plaisir lorsque ce prestigieux prix est décerné à un compatriote ? D’autant que le Nobel, qui plus est, celui de la Paix, est rarement attribué à un Africain.
Et lorsque cet Africain est Congolais, l’événement charrie tous les superlatifs positifs.

À l’exact opposé du prisme à travers lequel des professionnels du Congo bashing présentent systématiquement voire systémiquement la RDC .

C’est donc peu dire que l’attribution du Nobel au célébrissime toubib de l’hôpital de Panzi est une vraie éclaircie dans la ” grisaille ” congolaise.

Ndabelzéem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench