Bukavu : La société civile plaide pour la professionnalisation des services de sécurité

Depuis plusieurs mois, la ville de Bukavu fait face à l’insécurité caractérisée par des meurtres à répétition et violations graves des droits humains.

Cette affirmation a été faite lors d’une rencontre des acteurs de la société civile le week-end dernier. Dans les échanges, les acteurs ont passé en revue les différentes violations des droits humains dans les trois communes de Bukavu et en province du Sud-kivu.

Les acteurs ont décidé de conjuguer des efforts pour la promotion de la paix.

Cependant, Nicolas Kyalangalilwa, membre du bureau de coordination de la société civile estime que la persistance de l’insécurité en province est dû en grande partie au fait que le personnel de sécurité n’est pas bien encadré.

“Nos personnels de sécurité supportent de traitements qu’aucune autre personne au monde ne peut supporter.

Nous avons des soldats et policiers bien formés qui endurent, mais les autorités les clauchardisent”, s’indigne-t-il.
Pour lui, il est plus que temps pour que l’autorité disponibilise des moyens aux agents de sécurité.

” qu’ils leurs donnent des moyens. Que l’état congolais disponibilise des moyens pour nos personnels de sécurité “, répète Nicolas.

A l’en croire, il y a une main noire dans cette affaire. Seulement, pour lui, l’important est que l’autorité prennent ses dispositions.

“Nous sommes sûr qu’il y a quelqu’un qui garde ces moyens, mais nous ne voulons pas savoir qui est celui-là”, souligne cet acteur de la société civile.

En définitive, il soutient que si les habitants de Bukavu ne dénoncent pas les cas suspects, c’est certainement par ce que certains services de sécurité sont devenus rançonneurs et d’autres complices”, a-t-il renchérit.

Materne Nsiku

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench