Une nouvelle marche le 21 janvier prochain : Le CLC tient à prendre Kabila par les cornes

Les laïcs catholiques de la République démocratique du Congo appellent de nouveau à une marche pacifique, dimanche 21 janvier 2018 sur toute l’étendue du pays. Par le port des crucifix, des rameaux, des bibles et chapelets, les catholiques entendent marcher pour « dire stop à la souffrance du peuple congolais ».

Ce deuxième appel à la mobilisation intervient après celui du 31 décembre dernier où la marche avait été réprimée dans le sang par les forces de l’ordre de la RDCongo.

Inscription ISJC

« Malgré la violence de la répression, bravant les armes, les grenades et balles de notre propre police censée nous sécuriser (…), la population n’a pas cédée à la peur. Elle a marché avec courage et discipline démontrant ainsi à la face du monde sa détermination », lit-on dans un communiqué signé par le Comité laïc de coordination (CLC), samedi 13 janvier.

Et pourtant, dans le conseil des ministres du 5 janvier, le gouvernement congolais avait instruit à la Justice de se saisir du dossier  et d’établir les responsabilités pour arrêter le cycle des violences et empêcher tout cas de récidive de la part des organisateurs.

Bravant la peur et les intimidations, les catholiques restent déterminés à en arriver jusqu’au bout.

« Loin de nous intimider, le pouvoir a renforcé notre détermination et notre volonté de jouir de notre droit constitutionnel de manifester publiquement. Nul ne peut se croire plus fort que nous tous réunis. Nous irons jusqu’au bout », clame le CLC.

Le comité laïc de coordination exige au président Joseph Kabila le respect des conditions préalables pour l’organisation des élections crédibles, faute de quoi le combat ne finira pas.

« Notre combat ne prendra pas fin tant que ne seront remplies les conditions préalables pour des élections réellement crédibles notamment : la libération sans conditions des prisonniers politiques, la fin de l’exil des opposants menacés d’arrestation à leur retour dans au pays, la libération des espaces médiatiques, la fin du dédoublement des partis politiques, la restructuration de la CENI, la confirmation de la volonté du chef de l’Etat à ne pas briguer un troisième mandat comme l’exige la constitution », précise le CLC dans ce document.

Cette structure invite les marcheurs à porter des croix et autres objets sacrés pendant la marche.

« Ce dimanche 21 janvier 2018, main dans la main, comme d’habitude, nous allons marcher pacifiquement avec nos rameaux de paix, nos bibles, nos chapelets et nos crucifix pour sauver le Congo, notre patrimoine commun, dans le respect sacré des personnes et des biens », indiquent les organisateurs.

En rappel, dans une correspondance du 5 janvier, le Nonce apostolique, Mgr Luis Montemayor, s’est adressé aux évêques catholiques de la RDC au sujet de probables manifestations d’envergure dans le pays, se basant sur la mobilisation du peuple à la marche du dimanche de la Saint Sylvestre.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.