Une équipe de suivi du programme d’urgence du Chef de l’Etat séjourne au Sud-Kivu

Dans l’objectif de faire le suivi de l’évolution du programme d’urgence de 100 premiers jours du président de la République démocratique du Congo, une équipe de suivi est arrivé à Bukavu en province du Sud-Kivu, ce vendredi 29 mars 2019. Cette délégation a été accompagnée par Billy Kambale, conseiller du Chef de l’Etat en matière politique et président de la ligue des jeunes UNC au pays et de l’élu de Walungu au Sud-Kivu à la députation nationale, Amato Bayubasirhe.

Pour Billy Kambale, accueilli  par la population du Sud-Kivu et les partisans de l’Union pour la nation congolaise (UNC en sigle), il est impossible que le président lance un programme sans suivre son évolution.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“Nous sommes  venu dans le cadre de l’évaluation des travaux de 100 jours qu’a lancé le président de la République, voir ce que ce programme produit. Nous ne pouvons pas faire quelque chose sans le suivre. Nous avons commencé par Goma, Butembo, Béni, (…) et nous avons vu l’évolution. Nous sommes déjà au Sud-Kivu, où nous allons débuter par Bukavu, walungu et puis Kabare”, a-t-il souligné.

A notre source d’ajouter que la route de Goma vers Walikale est déjà en pleine construction. Le conseil du Chef de l’Etat fait savoir qu’une équipe de suivi a été mis sur pied pour une bonne réussite de ce programme dont les fruits se réalisent déjà.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“A Kinshasa, nous pouvons évaluer déjà à 95% de ce programme. Il a été mis sur pied une équipe de suivi et le travail se réalise. Le Directeur de Cabinet Du Chef de l’Etat s’est déplacé pour le Congo centrale pour inaugurer la centrale qui va desservir la population en courant électrique », Billy Kambale.

En rappel, ce programme d’urgence de 100 premiers jours de Félix Tshisekedi Tshilombo a été lancé samedi  02 mars 2019 et se focalise sur différents secteurs dont la sécuritaire, le social, ‘économique, les infrastructures etc.

Rachel Rugarabura, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.