Sud Kivu : une régie provinciale d’eau, les travaux de construction du bureau ont été lancé par le ministre provincial des hydrocarbures

L’eau c’est la vie, c’est en ce terme que le ministre provincial des Mines et ressources hydrauliques Koko Chirimwami Akeem a posé officiellement la première pierre du bâtiment qui abritera les bureaux de ce service étatique provincial, ce jeudi 7 septembre à Bukavu.

Au cours de cette cérémonie, le ministre provincial n’a pas oublié de signaler que la desserte en eau potable reste un défi majeur auquel fait face la République démocratique du Congo en général et la province du Sud kivu en particulier.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Et celà ajoute-t-il, “malgré les objectifs 6 et 7 du développement durable qui est celui de garantir l’accès de tous à l’eau potable et à l’assainissement”.

Chirimwami indique que pour atteindre tant soit peu ces objectifs auxquels la RDC s’est engagée et qui seront évalués d’ici 2030, le législateur congolais a adopté et le président de la République a promulgué la loi nº 15/026 du 31 Décembre 2015 relative à l’eau.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Et de poursuivre, “en conformité avec l’article 76 de cette loi, il a plu au gouverneur de province Théo Ngwabidge Kasi ensemble avec son gouvernement de mettre en place un service public provincial dont l’installation officielle va intervenir sous peu et ce par son arrêter nº 22/027/GP/SK du 28 février 2022 portant création organisation et fonctionnement de la Régie provinciale de service public de l’eau en province du sud kivu”.

Il sied de noter que cette initiative rentre dans les attributions reconnues par la loi à la province comme maître d’ouvrage et est conforme à la vision du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

Signalons que cette cérémonie à eu lieu à l’hôtel Panorama situé dans la commune d’Ibanda, en présence du gouverneur de province Théo Ngwabidge Kasi et d’autres partenaires ouvrant dans ce secteur.

Natasha Balegamire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.