Sud-Kivu: Une commission du gouvernement provincial sur terrain pour identifier les maisons construites anarchiquement

Sud-Kivu: Une commission du gouvernement provincial sur terrain pour identifier les maisons construites anarchiquement

Le processus de démolition des maisons construites anarchiquement va se poursuivre dans un futur proche.

C’est ce qu’à dit ce vendredi 23 septembre, le ministre provincial de l’urbanisme et habitat et porte-parole du gouvernement.

Inscription ISJC

Jérémie Basimane a laissé entendre qu’une commission provinciale est déjà sur terrain pour identifier toutes ces maisons.

Ce dernier renseigne que la campagne de démolition des maisons n’a pas été stoppé comme certaines personnes le croirait.

Il précise que l’identification de toutes ces maisons qui présentent des dangers, est entrain d’être effectué à travers une commission mise en place par le gouvernement.

Jérémie Basimane, souligne qu’une maison se trouvant sur avenue Nyofu, est entrain d’être démolie car elle présentait un grand danger pour la population.

” Avant que la commission ne nous présente le rapport, il y a un travail qui se fait déjà. on est entrain d’être alerté par des cadres de base et c’est le cas de l’avenue Nyofu où une maison à 5 étages présentait un danger et les voisins de ce chantier sont venus nous alerter. Et nous, on n’a vu que réellement il y avait un sérieux problème et l’autorité provinciale à ordonné au propriétaire de détruire 2 étages sur les 5 et renforcer les pilliers conformément au rapport d’une entreprise qui a fait l’étude”, Indique le ministre provincial de l’urbanisme et habitat.

Jérémie Basimane invite la population à accompagner le gouvernement provincial dans cette démarche.

” Dans notre province quand il y a un mal qui arrive on ne voit que l’autorité pourtant ce que nous connaissons dans la ville de Bukavu les responsabilités sont partagées, la population doit apprendre à se protéger en évitant les constructions anarchiques qui est devenue une routine à Bukavu”, Précise-t-il

Pour rappel, le gouverneur de province a signé la semaine dernière un arrêté provincial qui détermine les dimensions requises pour tout morcellement ou vente d’une parcelle et des niveaux d’ étages acceptable pour la construction, ceci pour épargner la vie de ses administrés.

Natasha Balegamire

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.