Sud-Kivu : Quand des altercations s’invitent au tour de la démission du ministre Luc Mulimbalimba

A peine démissionné du ministère de l’Intérieur, sécurité, décentralisation, affaires coutumières et affaires foncières de la province du Sud-Kivu, des internautes polémiques au tour de l’acte posé par l’ex-ministre Luc Mulimbalimba.

Pour les uns, le ministre démissionnaire ne pouvait faire autrement.

Inscription ISJC

« Voici quelqu’un qui a su dire non. Si le ministère clé comme celui de l’intérieur est privé de moyens à quelle sécurité nous devons nous attendre ? […] Vu le contenu de sa lettre, il a raison. […] Il était totalement asphyxié. […] Vaut mieux fuir qu’échouer dans la masse. […] Il sait par où il va retourner, la culture vide de démission n’est pas congolaise », lit-on sur les comptes de certains internautes.

Par contre, au niveau du gouvernorat, certains l’accusent d’immaturité et manque de stratégies, estimant qu’il devait partir calmement.

« Une démission fondée sur des mensonges !  A sa place, vu toutes ses contradictions et son profil bas, il n’allait pas étaler tout son ridicule car le ministère provincial de l’intérieur a pesé sur lui, il pouvait partir sans faire du bruit », note un agent de la cellule de communication du gouvernement provincial du Sud-Kivu.

En rappel, le ministre a démissionné de son poste dans la matinée de ce vendredi 08 juin 2018 estimant que les conditions dans lesquelles il exerce ne lui permettent pas de bien travailler.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.