Sud-Kivu : L’opposition rejette un 3ème dialogue

Sud-Kivu : L’opposition rejette un 3ème dialogue

Des informations relatives à l’initiation d’un 3ème dialogue par le pouvoir politique ont alimenté plusieurs débats en République démocratique du Congo (RDC). Le regroupement de 7 partis politique de l’opposition (G7), membres du Rassemblement,  ne trouve aucune raison d’être de ces discussions qu’il juge motif pour ne pas organiser les élections à la tête du pays.

« Par rapport au prétendu 3ème dialogue, c’est vraiment de l’imagination qui n’a pas de raison d’être parce que il y a eu un 2me auquel nous avons pris part, qui a eu lieu au centre diocésain et dirigeait par la CENCO. A l’issue ce dernier, nous avons eu l’accord de la Saint-Sylvestre. Et cet accord est très claire, car il donne tous les éléments par rapport à ce qui doit  être fait pour quitter la crise actuelle en RDC »,  souligne Christopher Bisimwa Safari, Vice-président  provincial du G7.

Inscription ISJC

Au sujet d’une éventuelle convocation des responsables du Rassemblement et de la Dynamique de l’opposition à l’Union africaine(UA) mercredi 11 janvier, Bisimwa rassure que ceux-ci ont rejeté l’offre de l’envoyé spécial de l’UA à Kinshasa.

« Toute initiative qui serait organisée dans le but du prétendu 3ème dialogue ne pourra pas nous intéresser. Il est fort probable que notre hiérarchie ait participé à une rencontre au niveau de  l’Union africaine  pour échanger sur les questions du pays. Là, c’est toute à fait normal. Mais, c’est ne pas pour autant dire que nous soyons d’accord de participer à une rencontre politique qu’on appellerait dialogue », recadre-t-il.

L’opposant croit qu’un 3e rendez-vous n’a aucun sens du fait que les élections n’ont pas été organisées comme prévues.

« Nous sommes  dans une situation telle que monsieur Joseph Kabila et son gouvernement n’ont pas réussie à organiser des élections prévue par la constitution. En plus du mandant constitutionnel, ils continuent à gérer le pays et ne sont arrivés non plus à organiser les élections. Même avec l’année en plus qui les aurait été accordée par l’accord de la Saint-Sylvestre. Vous devez comprendre qu’avec ces gens, il est impossible d’organiser les élections, même si  on leur accordait encore 10 ans, 20 ans, parce qu’ils n’ont pas de volonté », déplore le speaker du Rassemblement.

Au regard  de deux dialogues précédents qui ont abouti à des accords entre les parties prenantes pour cette fin, le G7 juge sans importance la matière que le pourrait traiter le troisième.

« Pour Monsieur Kabila, pas question de dialogue. Il est question de mettre en pratique le texte qui existe dans l’accord de la Saint Sylvestre, car nous comprenons qu’il ne veut pas des élections. Tout ce qu’il a à dire, c’est la mascarade par rapport aux élections. Au lieu d’appliquer l’accord en libérant les prisonniers d’opinion, il est en train d’ajouter d’autres prisonniers et tout ça pour essayer de flouer l’opposition et la population congolaise. Et, dans le but d’intimider les gens afin que la peur les habite  pour qu’il ne puisse plus manifester. La population est prête à se libérer (…) », ajoute Christopher Bisimwa.

Pour assurer le développement du pays, il rappelle au peuple congolais qui attend impatiemment les élections pour une première alternance, de s’impliquer dans toutes les activités qui seraient organisées par les différentes parties de l’opposition avec les mouvements citoyens afin de mettre fin à cette crise actuelle de la RDC.

« Le peuple congolais devrait prendre courage et savoir qu’il a la responsabilité de révolutionner le pays, de démocratiser le pays. Se prendre en charge en répondant à l’appel de la CENCO qui demande à la population de se mettre debout en participant massivement à des actions qui seront dans les jours à venir. Le pays est en difficulté, le peuple doit se sauver », conclut l’opposant.

Marie-Louise Nsimire

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.