Sud-Kivu : Les syndicats des enseignants décrètent une journée sans enseignant

Sud-Kivu : Les syndicats des enseignants décrètent une journée sans enseignant

Les enseignants des écoles conventionnées catholiques et protestantes ont observé une journée sans enseignant, mercredi 6 décembre sur toute l’étendue  de la province du Sud-Kivu.

A travers ce boycott, les enseignants entendent exprimer leur compassion à l’égard de leurs collègues victimes de l’escroquerie des institutions bancaires et d’autres écoles sans frais de fonctionnement.

Inscription ISJC

« Nous avons la clé dans les mains ce pourquoi nous avons décidé de rester à la maison pour prier pour ces gens qui ne veulent pas changer. Nous voulons dénoncer l’escroquerie  de la part de certaines banques, et le non versement de la prime de plusieurs mois  aux écoles payées par la Cartas », a expliqué Jacques Cirimwami, secrétaire provincial du Syndicat national des écoles catholiques, SYNECAT.

Les enseignants promettent de recourir à une grève dans la mesure où aucune solution n’est trouvée à leurs revendications.

« C’est par la solidarité que nous pouvons changer ce gouvernement. Et nous demandons à tous les enseignants  d’être en alerte parce que,  si rien n’est fait, nous n’allons pas rentrer après les vacances de Noël. C’est-à-dire  qu’à partir du 8 (Après les vacances des festivités, NDLR), nous allons boycotter la rentrée pendant des jours autant que possible, si rien n’est fait », a promis Cirimwami.

Déjà ce matin, les écoles conventionnées catholiques et protestantes de la ville de Bukavu ont renvoyé les enfants à la maison.

Marie-Louise Nsimire

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.