Sud-Kivu : Les habitants créent de la polémique au sujet du nouveau gouvernement provincial

Au lendemain de la publication du nouveau gouvernement de la province, des réactions continuent à venir de partout. Pour une certaine opinion, cette nomination ne répond pas aux attentes de la population et ne tient pas compte des promesses faites pendant la campagne électorale, tel que le rajeunissement de la classe politique et la présence de la femme dans les institutions dans ce gouvernement.

Lors du micro balader de Jambordc.info avec certains habitants de la province, ces derniers se disent être indigné contre ces nominations et s’indisposent de la tranche d’âge et surtout de la représentation de la femme dans ce nouveau gouvernement.

« Pourquoi ils doivent défavoriser les jeunes ? Theo Kasi veut nous faire avaler qu’au sud Kivu il n’y a pas une jeunesse compétente ? Tous ces jeunes victimes de lacrymogène dans des rues de cette province pour lui tracer le chemin d’arriver où il est maintenant, tous étaient morts ou comment ? La province est pleine de jeunes intellectuels. C’est vrai que tout le monde ne peut pas avoir de place dans les institutions de l’état mais qu’il ait au moins une représentation. J’ai appris que le moins âgé nommé a 45 ans… », S’indigne Alex, vendeur des habits dans un magasin de la place.

Les autres se demandent si parmi toutesles femmes de cette province, deux seulement peuvent être nommées.

« Je me demande si sur toute l’étendue de la province, nos élus n’ont vu que deux femmes. Ils élèvent les personnes âgées, les vielles femmes nous en avons au grand nombre…Et elles sont aussi compétentes comme les hommes… », insiste une maman trouvé à la place de la paix.

En rappel, le gouvernement provincial a été dévoilé dans la soirée de ce jeudi 06 juin 2019 dans lequel on retrouve dix ministère parmi eux, deux chapotés par les femmes.

Rachel Rugarabura, JRI

1 thought on “Sud-Kivu : Les habitants créent de la polémique au sujet du nouveau gouvernement provincial

  1. JE POUFFE TRES SOUVENT DE RIRE, LORSQUE LES JEUNES RECLAMENT QU’IL FAUT RAJEUNIR LA CLASSE POLITIQUE ALORS QU’ILS NE FONT VRAIEMENT PAS LA POLITIQUE. ILS SE CONTENTENT D’AMENER PAR LES ARMES OU LES URNES LES POLITIQUES DE LEURS TRIBUS OU CEUX QU’ILS FANATISENT, AU POUVOIR, MAIS CES DERNIERS NE S’IDENTIFIENT QU’A LEURS COMBINES ET AUX ENJEUX QUI N’ONT RIEN DE COMMUN AVEC LES JEUNES. IL Y A UNE DIFFERENCE ENTRE UN TECHNOCRATE ET UN POLITIQUE. LORSQUE L’UN SE BOURE LA TETE DES CONNAISSANCES DE GESTION ADMINISTRATIVE DE LA CITE, L’AUTRE N’A QUE LA SEULE PREOCCUPATION DE TROUVER COMMENT DOMINER ET CONTROLER LES PERSONNES, Y COMPRIS LE TECHNOCRATE, ET LEURS BIENS. IL FAUT DONC UNE JEUNESSE QUI CESSE DE LES SERVIR COMME ESCALIER, ET S’ELEVER AU RANG DE VOULOIR GOUVERNER, EN FORMANT UN PARTI POLITIQUE DES JEUNES, ENTANT QUE COUCHE MAJORITAIRE ET ACTIVE, POUR INJECTER LES JEUNES, PAR LES URNES, AU SEIN DES INSTITUTIONS. FAUDRA-T-IL ENCORE COMPRENDRE QUE TOUS LES PARTIS QU’ILS SOUTIENNENT N’ONT PAS L’AGENDA DES JEUNES!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.