Sud-Kivu : les enseignants du SYECO décident de reprendre leur mouvement de grève à partir du lundi 09 janvier prochain

Les enseignants réunis au sein du syndicat des enseignant du Congo (SYECO) décident de reprendre leur mouvement de grève à partir du lundi 09 janvier prochain.

Ces professionnels de la vraie ont pris cette décision à l’issue d’une assemblée générale qu’ils ont tenue ce vendredi 6 janvier 2023 dans la grande salle de l’Ecole Primaire IBANDA à Bukavu.

Inscription ISJC

Ces enseignants venus des différents territoires et de la province du Sud-kivu et de la ville de Bukavu ont opté en unanime de rester à la maison à partir du 9 janvier jusqu’à ce que le gouvernement congolais honore ses engagements, notamment celui de payer le 20.000 francs congolais réajustés depuis le mois de juillet à travers les accords de Mbwela lodge au Congo centrale, la supression de zone salariale, pour ne citer que ceux-là.

Pour Roger Matabaro secrétaire provincial du SYECO, il est inadmissible que les enseignants continuent à travailler dans des conditions inhumaines et que les autorités s’accaparent de la richesse du pays.

” l’Etat a montré ses limites puisque ce n’est pas la première fois que le gouvernement trompe les enseignants avec des promesses non réalisables, on avait déjà signé avec le gouvernement Congolais l’augmentation de 20.000 Francs congolais sur le réajustement de prime de gratuité de l’enseignement mais en vain, alors les enseignants décident de mettre fin aux enseignements jusqu’à ce que l’Etat paye les 100 000 francs congolais pour le cinq mois déjà passés.”, a-t-il déclaré.

Ces enseignants avaient suspendu leur mouvement de grève le 24 novembre 2022.

Cette même décision a été prise par les enseignants membres du syndicat des enseignants des écoles catholiques et protestantes du grand Kivu et grand Katanga, qui annoncent une grève indéterminée à partir du lundi 09 janvier prochain.

Ces derniers l’ont exprimé à travers une déclaration signée à l’issue d’une assemblée générale tenue à l’Ep Matendo en commune d’Ibanda ce vendredi 6 janvier.

Ces professionnels de la craie dénoncent ce qu’ils qualifient de mauvaise foi des autorités congolaises.

” C’est depuis le mois de juillet de l’année dernière que le ministre national de l’EPST avait annoncé l’augmentation de 30% du 2ème palier et le réajustement de 20 mille francs congolais sur la prime de gratuité de l’enseignement, c’est fois ci nous entrons dans une grève indéterminée”, Confie un délégué des enseignants du territoire de Kabare.

Signalons que le gouvernement congolais avait promis aux enseignants leur prise en charge en leur donnant un salaire décent afin de pérenniser la gratuite de l’enseignement de base.

Joseph MANEGABE Rold

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.