Kalehe : OBAPG-RDC condamne les “tracasseries” policières dont sont victimes les habitants de Kalonge

Kalehe : OBAPG-RDC condamne les “tracasseries” policières dont sont victimes les habitants de Kalonge

Le mouvement citoyen Observatoire d’Actions Parlementaires et Gouvernementales (OBAPG-RDC) condamne avec véhémence les tracasseries policières dont sont victimes ces derniers temps les habitants du groupement de Kalonge en territoire de Kalehe.

Dan une dépêche que Jambordc.info a exploité ce vendredi 06 janvier, Yoweli Nyabirungu, l’un de militants de OBAPG-RDC noyau de Kalonge, fustige ce qu’il considère comme meurtre commis par un policier commis au sous commissariat de Muhumba dans le village de Rambo contre Monsieur Kalegamire LUHUKUKWA le jeudi 05 janvier 2023.

Inscription ISJC

Il renseigne que les éléments de la Police Nationale Congolaise(PNC) sont arrivés au domicile de la victime pour l’arrêter au motif qu’il aurait une dette d’une chèvre d’autrui, ceci en violation des articles 16,17,18,19 de la constitution du pays.

Yoweli Nyabirungu souligne que par manque des techniques d’arrestations, un informateur bénévole dit “IB” s’est permis de tirer à bout portant deux cartouches au bas-ventre de la victime. Celle-ci été transférée à l’Hôpital Général Provincial pour des soins appropriés.

OBAPG-RDC noyau de Kalonge regrette de voir que, malgré les instructions interdisant l’utilisation des informateurs bénévoles dans la police, le commissariat de la PNC kalonge continue à faire dos tourné contre ces instructions.

En rappel, dans l’après-midi du jeudi 04 janvier 2023 au centre de négoce de Cifunzi, le même scénario voulait se produire quand les policiers conduits par le commandant PLVS sont venus arrêter Monsieur Kasongo BYUMA pour les faits présumés d’adultère. ces policiers l’ont laissé nu en le déshabillant en pleine journée en présence des enfants, femmes et hommes. Ces éléments de l’ordre voulaient ouvrir le feu sur lui, mais n’ont pas réussi de le faire grâce au soulèvement populaire.

Cette structure citoyenne pense que cette façon de faire de certains éléments de la police commis dans cette partie de la province du Sud-Kivu devrait préoccuper les autorités politico-admnistratives et policières.

Angèle Kalulu

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.