Sud-Kivu : Le Bureau de Coordination de la société civile soutient les candidatures de Justin Bahirhwe et Bienvenu Karakubwa aux élections sénatoriales

En RD Congo, après installation des bureaux définitifs des assemblées provinciales ce lundi 11 mars 2019 dans 24 provinces, le peuple attend avec impatience les oiseaux rares que les députés provinciaux nouvellement élus mettront dans la chambre haute du parlement et à la tête des provinces. Au Sud-Kivu, le Bureau de coordination de la société civile après avoir tracé un profil robot qu’elle recommande à tous les députes lors des élections sénatoriales, elle soutient les candidatures de Maître Justin Bahirhwe et Bienvenu Karakubwa aux élections sénatoriales.

Au cours d’une conférence de presse tenue ce mardi 12 mars 2019 à la permanence de cette structure, la société civile vient de relever que pour les problèmes énormes que connait la province, il faut des personnalités qui sont capables d’y apporter des solutions. Elle exhorte aux nouveaux élus de montrer de quoi ils sont capables s’ils peuvent vouloir continuer à bénéficier du crédit de la société civile.

« La société civile est une structure apolitique mais qui a le droit de recommander aux députes des personnes qu’elle trouve compétentes et qui ont des bons profils pour être gouverneur ou sénateur. C’est pourquoi nous demandons aux députés que nous avons élus pour nous servir, de voter pour nous Justin Bahirhwe et Bienvenu Karakubwa. Ils ont toutes les expertises nécessaires qu’ils ont puisées à la société civile et qui peuvent être utile pour le développement de notre pays et dans l’émergence de notre province », a déclaré Maître Patient Bashombe, président de la société civile du Sud-Kivu.

Cette structure profite de cette occasion pour  appeler les députés à se référer au profil robot qu’elle a recommandé à la population lors de la conférence tenu dans la salle Concordia le mois dernier. Sur ce, elle attire l’attention des députes et prône Justin Bahirhwe et Bienvenu Karakubwa au poste des sénateurs pour le compte de la province du Sud-Kivu.

Rachel Rugarabura, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.