Sud-Kivu/processus électoral : KJN sensibilise les jeunes sur leurs rôles dans la promotion de la bonne gouvernance

Sud-Kivu/processus électoral : KJN sensibilise les jeunes sur leurs rôles dans la promotion de la bonne gouvernance

L’organisation Karibu Jeunesse Nouvelle (KJN/asbl) sensibilise les jeunes du Sud-Kivu sur leurs rôles dans la promotion de la bonne gouvernance et du leadership féminin en période électorale. Tenue ce lundi 16 janvier au 2023 dans la salle Concordia, cette activité rentre dans le cadre de la campagne de sensibilisation à travers la musique et la comédie.

Les intervenants dans ces assises ont axés leurs exposés sur les rôles des jeunes et femmes dans la promotion de la bonne gouvernance et du leadership féminin en période électorale ainsi que leur participation au processus électoral en République démocratique du Congo (RDC).

Inscription ISJC

” Aujourd’hui nous parlons des rôles des jeunes et de la femme dans le processus électoral C’est une particularité parce que les femmes devraient être représentées dans différentes instances locales tel que reconnu par la constitution et d’autres lois du pays dans le processus électoral et dans la gouvernance locale, par rapport à la gouvernance nous avons compris qu’il est temps d’en parler parceque nous avons des jeunes qui sont ambitieux qui veulent postuler comme candidats ou encore observateurs électoraux et nous savons que la bonne gouvernance devrait être le maillon pour tout ce qu’ils vont faire par après”, a expliqué Jolie Kamuntu coordinatrice de KJN asbl.

Et de poursuivre :

“Pour ce qui concerne les artistes (musiciens et comédiens), ils vont trouver ici la matière à travers les différentes interventions des intervenants et des participants afin de composer de musiques et sketch éducatifs pour sensibiliser la population (femmes et jeunes ) pour les élections qui pointent à l’horizon”.

Jolie Kamuntu demande aux femmes de ne pas se désengager, car il s’agit d’un long processus mais un processus qui aboutira aux bons résultats.

“Les femmes ont eu un score médiocre lors des élections passées et c’est un signal d’alarme qui devrait nous interpeler et nous amener à fournir plus d’efforts pour que nous puissions nous retrouver comme il se doit dans le processus et dans les instances de prise de décisions”, a-t-elle conclu.

Angèle Kalulu

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.