Sud-Kivu : Des journalistes et acteurs sociaux en table ronde sur l’adoption d’un plan de travail de lutte contre les VSBG

Amener les journalistes et membres des organisations de la société civile à adopter un plan de travail pour une collaboration dans la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre ainsi que contre l’impunité en République démocratique du Congo, tel est l’objectif poursuivi par une table ronde organisée par l’organisation Journaliste pour les droits humains (JDH) en partenariat avec l’École technique de journalisme (ETJ), ce mardi 8 décembre 2020 à Bukavu.

D’après le gestionnaire principal de JDH au pays, Monsieur Prince Murhula, cette activité vise aussi à faciliter la collaboration entre les membres des organisations de la société civile et les médias.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes
Prince Murhula, Gestionnaire principal de JDH-RDC

Ce dernier ajoute que cette table ronde est une opportunité pour aider ces acteurs sociaux et les professionnels des médias à se familiariser pour une meilleure collaboration dans la lutte contre l’impunité en RDC.

Nos sources soulignent qu’à l’issu de ces assises, les participants vont prendre des engagements pour s’impliquer et travailler ensemble dans la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre ainsi que contre l’impunité en RDC et la protection des droits des filles et femmes.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

À noter que cette table ronde qui s’inscrit dans le cadre du projet «Canada Monde : la voix des femmes et des filles» se tient dans la salle de l’École technique de journalisme, ETJ situé dans la commune d’Ibanda à Bukavu.

Rachel Rugarabura JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.