Sud-Kivu : “Ensemble pour la République” salue la décision du Chef de l’État de rompre la coalition FCC-CACH

Au lendemain du discours du chef de l’Etat Félix Tshisekedi à la nation congolaise, plusieurs réactions fusent de partout sur la nomination d’un informateur et la rupture de la coalition au pouvoir FCC-CACH. C’est le cas du parti politique de l’opposition cher à Moïse Katumbi, “Ensemble pour la République” fédération du Sud-Kivu qui estime que le chef de l’Etat congolais ne devrait pas s’arrêter à ce discours mais plutôt agir dans l’urgence possible afin de passer aux réalisations dont le peuple attend de lui. Ce parti politique l’a dit au cours d’une interview exclusive accordée à jambordc.info ce mardi 08 décembre 2020.

À en croire son porte-parole provincial et coordonnateur du caucus des communicateurs de l’opposition au Sud-Kivu, Monsieur Désiré Ntaira, le president de la République devrait agir le plus vite possible pour passer à l’exécution de ses décisions qu’il qualifie des courageuses. Ceci en commençant par la nomination d’un informateur dans le plus bref délai pour lui permettre de dénicher une nouvelle majorité parlementaire avant de passer à d’autres réalisations.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« (…) Le programme du chef de l’Etat a du mal a être réalisé parce qu’il est dans une coalition qui lui bloque pourtant le peuple congolais attend ses realistions. C’est ainsi que nous au niveau de l’opposition en général nous avons apprécier cette position qu’il a prise mais nous pensons qu’il ne faudrait pas qu’il s’arrête par là mais plutôt qu’il aille tout droit au but, en nommant un informateur pour lui permettre de dénicher une nouvelle majorité et dans le cas contraire ça serait de la démagogie pire et simple alors que le peuple attend de lui les réalisations », a déclaré Désire Ntaira.

Ce dernier émet le voeu de voir le président de la république nommer un informateur qui incarne des principes qui du reste va l’aider à atteindre ses objectifs peu importe sa famille politique.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ntaira pense que Félix Thisekedi devrait d’ailleurs prendre une décision de rompre au vu et au su de tout le monde l’accord avec le FCC car selon lui, cet accord demeure son principal blocage pour matérialiser son discours et booster le développement du pays.

Notre source appelle cependant les cadres et militants de son parti politique “Ensemble pour la République” de rester en alerte maximale car il est grand temps que la RDC soit développé au lieu et place de rester dans l’ancienne habitude de discours et des mots.

Il invite cependant la population congolaise à la solidarité et à se mobiliser comme un seul homme pour barrer la route à quiconque bloquerait le bien être du congolais.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.