Sud-Kivu : des inondations à Kalehe font une centaine de morts et plus de 500 maisons détruites

Une centaine de personnes ont trouvé la mort dans les inondations lors de la pluie diluvienne qui s’est abattue, jeudi soir 4 mai, sur le territoire de Kalehe(Sud-Kivu). D’énormes dégâts matériels sont également enregistrés.

Ce vendredi matin c’était la désolation à Bushushu et Nyamukubi, au groupement de Mbinga Sud dans le territoire de Kalehe.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Des centaines de corps étaient en train d’être tirés de la boue.

Certaines sources parlent d’environ 80% des habitations de Nyamukubi emportés par la rivière.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Mais aussi des écoles, des centres de santé et d’autres infrastructures.

Un habitant de Kalehe témoigne :

« Je suis sur le lieu en ce moment [Ndlr vendredi matin]. C’est une catastrophe qui n’a jamais été connue vraiment. Nous venons de ramasser 53 corps mais il y a plus de 500 maisons avec les habitants dedans qui sont embourbées. Sur l’axe Nyamukubi, il y a onze corps qui viennent d’être repêchés, et plus de 200 maisons et leurs habitants qui sont emportées. On est fortement débordé et on manque même comment intervenir ».

L’administrateur de Kalehe, Thomas Bakenge confirme ces informations :

« Je suis sur le lieu en ce moment. On vient de ramasser 50 corps depuis hier, et la route est totalement coupée. Comme la rivière a débordé elle a amené tout ce qu’il y avait, donc c’est très grave. Les dégâts sont très énormes et incommensurables. Donc même maintenant là on est en train de ramasser des personnes à côté du lac, des maisons sont emportées. On est déjà à plus de 50 morts, dont les enfants et adultes ».

Thomas Bakenge sollicite une intervention urgente afin de faire face à cette catastrophe aux dégâts « incommensurables ».

« Il n’y a plus rien ici. Mais en tous cas on a besoin d’une assistance d’urgence », a-t-il lancé.

 

Avec Radio Okapi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.