RDC : Voici la réaction du M23 face aux révélations de HRW

RDC : Voici la réaction du M23 face aux révélations de HRW

Réagissant au rapport de Human Rights Watch sur recrutement des ex-rebelles du Mouvement M23 par le pouvoir de Kinshasa pour réprimer les manifestants, le responsable dudit mouvement,  Bertrand Bisimwa, confirme ce rapport en précisant que le gouvernement a dévié les conventions signées avec le Mouvement à Nairobi.

« Concernant le rapport de HRW, précisons que le Gouvernement RDC a saboté la mise en oeuvre des déclarations de Nairobi pour recruter clandestinement quelques déserteurs et indisciplinés radiés du M23 pour des activités que nous ignorons. Ils sont cantonnés à Kisangani et à Goma », a-t-il indiqué.

Inscription ISJC

Sur son compte twitter, Bertrand renseigne que des éléments recrutés par le gouvernement congolais seraient des déserteurs et des radiés au sein du M23.

« Les personnes concernées par ces recrutements-rapatriements se comptent parmi les déserteurs et autres indisciplinés radiés au sein de notre Mouvement et qui ont trouvé abris dans les camps des refugiés autres que les lieux de cantonnement officiel de Bihanga en Ouganda et de Kibungo au Rwanda », dit Bertrand Bisimwa dans un communiqué sur son compte twitter.

Dans ce document, le M23 dément toute implication des responsables dans ce recrutement du gouvernement.

« Nous démentons, sous réserve de la garantie de la preuve, toute implication des responsables du M23 dans ces opérations clandestines du gouvernement congolais. Le cas luminaire du colonel Yusufu Mboneza que HRW soulève n’est qu’une fabrication car ce colonel a quitté le territoire ougandais au même moment que le général Sultani Makenga et n’y est plus jamais revenu (…) », lit-on au point 9 du document.

Le patron du M23 estime que la démission tacite des signataires des déclarations de Nairobi des leurs engagements « a ouvert une brèche au gouvernement congolais à travers laquelle il manœuvre librement ces recrutements-rapatriements ».  Il croit que laisser le gouvernement congolais agir ainsi, compromettra la paix et la stabilité, non seulement en RDC mais aussi dans la Région de grands-lacs.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.