RDC/Manifestation Anti-Monusco à l’Est : Oswald Rubasha adresse un message fort à Bintou Keita

RDC/Manifestation Anti-Monusco à l’Est : Oswald Rubasha adresse un message fort à Bintou Keita

Depuis le lundi 25 juillet 2022, des manifestations s’intensifient dans différents coins de la province du Nord-Kivu et Sud-Kivu pour réclamer le départ des éléments de la Monusco sur le sol congolais. D’après les manifestants, cette force Onusienne n’assure pas sa mission de protéger les Congolais et leurs biens contre les atrocités des groupes rebelles.

Le gouvernement de la Republique Démocratique du Congo (RDC) a, à cet effet dressé un bilan de plus de 15 personnes mortes et plusieurs autres blessées dans les échauffourées dans la région du Nord-Kivu. Un bilan auquel s’ajoutent les 4 manifestants morts également à Uvira au Sud-Kivu.

Inscription ISJC

Les femmes et jeunes filles ont été comptées parmi les victimes de ces tensions. Il s’en est ainsi suivi des appels au calme notamment du gouvernement congolais, organisations internationales, société civile et autres mouvements citoyens.

Suivant de près ce dossier, la Représentante Spéciale du Secrétaire général des Nations-Unies en RDC Bintou Keita a initié une rencontre avec certains membres de la société civile pour écouter les desiderata des citoyens Congolais et spécialement ceux des femmes du Pays que dirige Félix Tshisekedi. Une rencontre qui malheureusement a été annulée pour des raisons stratégiques non dévoilées au public.

Touché par l’annulation de cette rencontre qui permettrait aux concernés de résoudre objectivement ce dossier, Oswald Rubasha, membre de la société civile du Sud-Kivu dénonce à vive voix cet acte.
Ce défenseur des droits des femmes appelle Bintou Keita à revenir sur sa décision.

«Actuellement le Réseau des femmes engagées pour la paix et le développement durable en RDC pour lequel nous défendons les causes multiplie des initiatives pour apaiser la situation et décourager toute tentative de soulèvement populaire en cette période critique. Cette procédure permettra d’accorder la chance aux concertations pour sortir la RDC de la situation d’incertitude sécuritaire. Cependant, nous regrettons et dénonçons l’annulation sans raison convaincante de la réunion prévue pour partager les préoccupations de la société civile et les réseaux des femmes » déclare-il.

Pour Oswald, il s’agit là d’un signal négatif qui tend à décourager les initiatives de paix.

« Refuser de prêter attention à la voix de la société civile en général et celle des femmes en particulier en ce moment crucial ne peut que crisper les frustrations et, par conséquent, donner l’impression de servir d’autres agendas que ceux voulus par les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité des Nations Unies, notamment la résolution 1325 » conclut ce membre de la société civile.

Patrick MAKIRO

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.