RDC : La Monusco juge inopportune l’organisation d’un référendum

RDC : La Monusco juge inopportune l’organisation d’un référendum

Au sujet du référendum qui fait écho au sein de la classe politique en RDC, la Monusco a donné sa position à ce débat. Dans un point de presse animé mercredi 13 septembre à son quartier général, sa porte-parole a jugé  inopportune  l’organisation d’un référendum dans le contexte politique actuel.

Fabienne Pompey a rappelé les dispositions pertinentes de l’Accord de la Saint-Sylvestre qui interdit l’organisation d’un référendum pendant la période de transition.

Inscription ISJC

Elle estime que la tenue d’un référendum serait un retour en arrière d’autant plus que le compromis politique du 31 décembre 2016 a fait objet d’un consensus de l’ensemble de la classe politique.

Pour la porte-parole de la Monusco, « il y a urgence à mettre le cap sur l’organisation des élections en publiant un calendrier électoral accepté par toutes les forces politiques et Sociales ».

A en croire 7sur7.cd qui estime que la Monusco tranche et la MP recule, la Majorité présidentielle a porté un cinglant démenti sur les informations faisant état de son projet d’organiser un référendum.

André Alain Atundu Liongo a fait savoir au cours d’un point de presse animé ce mercredi à Kinshasa que la famille politique du chef de l’État n’a jamais levé une telle option. Atundu a souligné que le Bureau politique, la seule instance habilitée à prendre position au nom de la Majorité n’a mandaté personne pour défendre le projet d’un référendum. Il parle d’un fantasme créé par ceux qui rêvent de prendre le pouvoir par un putsch.

L’idée du référendum anime la toile au sein de la jeunesse de la MP depuis un temps, estimant que c’est une des voies indiquées pour que le souverain premier s’exprime quant à son destin.

Patrick Kambale

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.