RDC : La Communauté internationale soutient le calendrier électoral

RDC : La Communauté internationale soutient le calendrier électoral

Dans son communiqué paru le 6 novembre dernier, les États-Unis saluent l’annonce des élections prochaines par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en République démocratique du Congo (RDC. 

« Avec l’annonce de la date du 23 décembre 2018 pour la tenue de la présidentielle, la RDC a fait un pas important vers la réalisation de son premier transfert pacifique et démocratique du pouvoir », indique le communiqué.

Inscription ISJC

Les USA rappellent à toutes les parties prenantes de travailler pour le respect des échéances électorales contenues dans le calendrier publié.

« Il incombe maintenant à la CENI, au gouvernement, aux dirigeants des partis d’opposition, aux organisations de la société civile et au peuple congolais de travailler ensemble pour que les échéances électorales publiées par la CENI soient respectées et que toutes les actions et déclarations restent dans cadre de la constitution de la RDC et de l’accord de Saint-Sylvestre de décembre 2016 », poursuit le document.

La première puissance mondiale demande au président Joseph Kabila de respecter la constitution qui lui interdit de briguer un troisième mandat.

De son côté, l’Union africaine (UA) promet un soutien au processus et en appelle à la responsabilité des acteurs congolais de respecter scrupuleusement ce calendrier.

« Le président de la Commission de l’UA souligne le devoir et l’obligation qui incombent aux institutions et acteurs concernés, y compris les partis politiques, la société civile et les dirigeants religieux, d’œuvrer résolument ensemble  pour que ce nouveau calendrier soit scrupuleusement respecté », lit-on dans un communiqué de l’UA.

Moussa Faki, Président de la commission de l’Union africaine, émet le vœu de voir les élections se tenir dans les conditions requises et conforment aux instruments de l’UA.

« Il souligne également la nécessité de tout faire pour que les scrutins prévus soient organisés dans les conditions requises de transparence, de crédibilité et de régularité, conformément aux instruments pertinents de l’Union africaine, y compris la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance », indique ce même communiqué.

La communauté internationale appelle à la restauration des mesures de confiance entre les acteurs et à la décrispation de l’atmosphère politique conformément à l’Accord politique de la Saint Sylvestre.

Théophile Ombeni

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.