RDC/Education : C’est confirmé ! Les enseignants boycottent encore la reprise des cours

Les enseignants du Sud-Kivu, Nord-Kivu et ceux de Kinshasa, boycottent la reprise des cours prévues pour ce lundi 01er Novembre dans les autres provinces et prévue pour le 02 Novembre au Sud-Kivu.

Après l’assemblée générale des enseignants, ce lundi 01er Novembre 2021 à l’EP Matendo sous la modération des leurs syndicats à savoir Synecat, Synep et Syeco, ils décident de ne plus reprendre le chemin de l’école.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Après restitution des informations émanant des nos représentants à Kisantu, demandant aux enseignants de reprendre les chemins de l’école ce mardi 02 Novembre, fort malheureusement, la base a refusé de reprendre le chemin de l’école en attendant la fin des assises de Kisantu », peut-on lire dans la déclaration des enseignants du Sud-Kivu.

Même réaction de leurs collègues du Nord-Kivu, qui eux, soulignent avec un air de pitié, que les enseignants ne demandent que quatre choses afin qu’ils reprennent le chemin de l’école.

« Réuni à l’assemblée générale, l’intersyndicale des synergies des enseignants de la province du Nord-Kivu, (Syeco, Synecat, Synep, Fosynat, Uneco, CDT…) après débat et délibération, l’assamblée décide de rester à la maison en grève sèche à partir de ce lundi jusqu’à ce que le gouvernement arrive au point de répondre au désidératas, aux demandes des enseignants. Les enseignants demandent seulement 4 choses : Nous serons à l’école lorsque tous les NU et les NP seront payés, Lorsqu’on on va nous payer le deuxième et le troisième pallier, lorsqu’on va supprimer la zone salariale et lorsque le gouvernement va nous amener la mutuelle de santé », ont-ils fait savoir dans une déclaration faite à l’issue de ladite assemblée générale.

Dans la capitale par ailleurs, les écoles publiques n’ont pas seulement ouvert leurs portes. Une façon poli de dire qu’elles ne sont pas prêtes à reprendre la craie si tous les paliers ne sont pas encore prise en compte.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Les parents ont été obligé retourner à la maison avec leurs enfants, malgré la joie qui les animaient déjà, de voir leurs enfants reprendre les cours.

Pour rappel, ce boycotte intervient deux jours après la reprise des travaux de la commission paritaire gouvernement et banc syndical des enseignants où une frange des délégués des enseignants à ces assises avait lancé un appel à la reprise des cours dès ce lundi dans les écoles publiques.

En attendant, les cours se poursuivent normalement dans les écoles privées depuis le 04 octobre 2021. Les autres élèves continuent à enregistrer du retard jusqu’à ce que les deux parties (enseignants et gouvernement) décident d’avoir pitié d’eux.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.