RDC 19 décembre: Au moins 19 personnes tuées et 113 arrêtées selon l’ONU

RDC 19 décembre: Au moins 19 personnes tuées  et 113 arrêtées selon l’ONU

Ce mercredi 21 décembre, l’ONU a donné le bilan de la répression des manifestations du 19 et 20 décembre 2016 contre le maintien de Kabila au pouvoir au delà de son mandat.

José Maria Aranaz, directeur du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH), a aussi dénoncé l’usage excessif de la violence par l’armée, la police et l’agence de renseignement (ANR).

 « Nous sommes très préoccupés par l’usage excessif de la force par les agents étatiques notamment la Police nationale du Congolaise, la Garde républicaine, la Police militaire et l’Agence nationale des renseignements. Nous avons documentés au moins 19 cas confirmés de morts par balle et nous sommes en train de vérifier d’autres cas. Aussi, 45 personnes blessées et plusieurs arrestations à Kinshasa, Matadi et Goma. Nous sommes très préoccupés par des restrictions du travail des professionnels des médias », a-t-il indiqué au cours de la conférence de presse hebdomadaire des nations tenue ce mercredi à Kinshasa.

S’agissant du bilan des arrestations, Felix Prosper Bass, porte parole de la Monusco indique que 113 personnes ont été arrêtées sur l’étendue du pays depuis le 16 décembre dernier. Un bilan encore provisoire précise-t-il.

« Depuis le 16 décembre, l’Organisation des  Nations Unies a recensé 113 arrestations dans le pays, dont des dirigeants et des sympathisants de l’opposition,  des activistes de la société civile et des défenseurs des droits de l’homme, des professionnels des médias, ainsi que d’autres personnes. La plupart de ces arrestations ont été effectuées par la Police Nationale Congolaise  (PNC), l’Agence Nationale de Renseignement (ANR) et la Garde Républicaine, et ont eu lieu à Goma, Kinshasa et Bukavu, Lubumbashi et Matadi. Les Nations Unies n’ont pas été systématiquement autorisées à avoir accès aux lieux de détention afin de vérifier les conditions dans lesquelles se trouvent les détenus », affirme Felix Prosper Bass.

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.