Probable appui de Serufuli au MRCD : « Une campagne de jalousie politique », dit (Claude Bashizi/UCP)

Les informations incriminant le ministre congolais Eugène Serufuli de soutenir un mouvement rebelle rwandais ne sont pas les bienvenues dans le salon du parti politique, l’UCP (Union des congolais pour le progrès), fédération du Sud-Kivu. Pour les militants, il s’agit d’une campagne menée par ses adversaires politiques « pour le déstabiliser ».

En effet, dans un article publié par la journaliste belge Colette Braeckman sur « des infiltrations au Rwanda », est fait mention de la présence de certains jeunes congolais du Nord-Kivu à la rébellion dénommée MRCD (Mouvement rwandais pour le changement et la démocratie) qui seraient soutenus par Eugène Serufuli, actuel ministre national des affaires sociales.

Ces allégations se trouvent balayées par la ligue des jeunes de son parti politique, l’Union des congolais pour le progrès.

« C’est du mensonge. C’est une campagne médiatique, particulièrement haineuse et calomnieuse gratuitement menée contre son Excellence Eugène SERUFULI, affirme- t- on dans les milieux proches de l’ancien gouverneur du Nord-Kivu », révèle Claude Bashizi Muderhwa, Président de la ligue des jeunes de l’UCP Sud-Kivu.

D’après Claude, ce sont des accusations non fondées et qui ne pourraient retenir l’attention du lecteur puisque, poursuit-il, n’ont aucune importance.

« Pour le déstabiliser, l’on n’a pas trouvé mieux que de le présenter comme un des parrains de la rébellion au Rwanda …une accusation, sans le moindre début de preuve,  jugée de ridicule à la jeunesse de l’UCP d’autant plus qu’elle est moulée dans une sauce faite des contradictions au point que même l’esprit le plus faible du monde n’y accorderait aucune importance », déplore-t-il.

A l’en croire, le ministre Serufuli pourrait continuer à compter sur les jeunes militant au sein de son parti.

« Eugène Serufuli est engagé résolument dans la pacification  de la RDC,  quel intérêt aurait-il à s’embarquer dans une bouillabaisse sans issue comme la rébellion au Rwanda ? La base de la jeunesses de l’UCP reste sereine et affirme que cette compagne menée contre son autorité morale dont on jalouse l’envergure politique n’aura pas la chance d’aboutir », martèle Bashizi.

Materne Nsiku

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.