Nord-Kivu: pour dénoncer les tueries récurrentes, des manifestations se multiplient en territoire de Beni.

Depuis les récents carnages des civils en territoire de Beni, il s’observe des vives tensions entre la population et forces de l’ordre. La cité se réveille presque chaque jour sous les coups des manifestations populaires.


Selon les informations reçues de notre confrère Gerlas Mavingu, un journaliste indépendant, un policier a vu son arme revis par des jeunes inconnus habillés en ténue civile, et c’est cette même arme qui les a servi pour achever l’achever. Cet incident se passe au pont Asefu reliant le Quartier Mbimbi à celui de Mabasele.


Les forces de l’ordre sont venues s’interposer en tirant plusieurs coups de balles, sans pourtant atteindre une seule cible.

Des fortes manifestations ont eu lieu au chef-lieu du territoire de Beni après que plusieurs corps des civils soient découverts à Maleki, à 4km d’Oicha et dont les auteurs seraient des ADF.


Des sources sur place renseignent que des jeunes obligent aux passants de ôter les souliers et marcher pieds nus, une façon d’être en contact direct avec les ancêtres selon la coutume Nande. Même les journalistes pour accéder aux interviews ils sont obligés de se conformer aux normes des manifestants.


Plusieurs barrières ont été érigées dans des artères d’Oicha, la police use des balles réelles pour disperser les manifestants et tenter trouver passage pour les véhicules.


Saddam Patanguli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.