Nord-Kivu/Ituri: Le groupe de pression “La Véranda Mutsanga” appelle à 2 jours de villes mortes à Goma pour dénoncer la persistance des massacres dans l’Est de la RDC

Le Groupe de pression “Véranda Mutsanga” appelle la population de la ville de Goma en province du Nord-Kivu à deux jours de villes mortes, soit le jeudi 23 et vendredi 24 Septembre 2021. Afin de solidariser avec les familles victimes des massacres perpétrés à Beni et en Ituri. Cet appel est contenu dans une déclaration rendue publique et consulté par Jambordc.info ce mardi 21 septembre 2021.

Selon l’esprit de cette déclaration, l’appel lancé fait suite à la situation sécuritaire qui ne cesse de se détériorer avec des massacres des paisibles citoyens à Beni et en Ituri sous l’oeil impuissant des autorités ainsi que de l’armée. Une raison pour cette organisation citoyenne d’appeler à la solidarité après la publication du rapport d’une organisation internationale faisant état de 739 civils tués dans un intervalle de 3 mois.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

” Etant donné que c’est une partie du Congo qui brûle et Goma faisant partie du Congo, nous avons le devoir de compatir avec les familles de nos frères et soeurs qui continuent à se faire massacrer. Par cette action populaire du 23 et 24 Septembre 2021, la population de Goma va exprimer sa solidarité aux familles victimes des massacres en pleurant avec Beni et Ituri qui continuent à brûler et perdre les leurs qui sont nos frères et sœurs victimes de la complicité des prédateurs”, peut-on lire dans cette déclaration du groupe de pression Veranda Mutsanga.

Ce dernier pense que la persistance des massacres dans l’Est du pays, serait un complot tendant à balkaniser la République Démocratique du Congo.

Il rappelle également qu’il est du devoir de tout citoyen congolais de se mobiliser lorsque le pays traverse une crise sécuritaire allant dans le sens de la balkanisation. Car, selon lui, il y a peu que la région de Rwenzori était occupée seulement par les présumés ADF. Mais à ce jour, c’est tout l’Ituri qui est envahi. Et qu’à lors, les massacres progressent en gagnant du terrain à Isale tout prêt de la ville de Butembo.
Cette structure citoyenne crait que la progression des massacres poursuivra pour bientôt atteindre les villes de Butembo, après quoi suivra Luberi, Rutshuru, Masisi, Nyiragongo puis Goma et enfin Bukavu. Et ainsi toute la partie Est du Congo sera acquise au plan qui, du reste vise la balkanisation du Pays.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Notre source indique que les 2 jours de villes mortes, seront tenus afin de dire aussi non à une énième prorogation de l’État de siège vu l’insatisfaction de la population des résultats sur terrain, car à l’en croire, la non satisfaction justifiée par la progression de l’ennemi du fait que l’armée semble jouer à la défensive qu’à l’offensive.

Alpher Kalala

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.