Nord-Kivu : 480 ménages de Rutshuru bénéficient des semences agricoles de la part de L’ANPT-PP

Longtemps meurtrie par des guerres à répétition, plusieurs familles du territoire de Rutshuru en province du Nord-Kivu n’ont plus des moyens pour se payer des semences malgré qu’ils disposent des terres arables. Pour résoudre tant soit peu à cette problématique, l’organisation non gouvernementale Action Nourriture pour Tous, ANPT-PP a assisté 480 ménages de ce terroir, ce vendredi 4 septembre 2020. Ces ménages principalement de la chefferie de Bwisha ont bénéficient des semences des maïs et d’haricots.

D’après le donateur, le choix du territoire de Rutshuru a été motivé par le fait que la majorité des habitants de ce milieu est composée des déplacés internes, les retournés et les vulnérables.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Nous avons choisi ces sites parce qu’ils ont déjà leurs champs à cultiver et ils avaient eu bien avant les kits maraîchères. Ils étaient tous contents de recevoir ces semences car ils nous ont dit que dans trois mois ils vont récolter une grande quantité qu’ils pouront manger et conserver une partie pour la prochaine culture. Ils seront à mesure de faire scolariser leurs enfants, acheter des chèvres ou moutons pour l’élevage et j’en passe », a dit Navin Misingi, Secrétaire Administratif du commissariat général chargé des questions humanitaires au Nord-Kivu.

Parmi ces 480 ménages bénéficiaires, on note 100 ménages à Chengerero, 100 ménages à Jomba ,100 ménages à Katale , 100 ménages à Kalengera et 80 ménages à Kiwanja dans la chefferie de Bwisha.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Notre source fait savoir qu’après Rutshuru, le lundi 7 septembre, les habitants de Masisi pourront aussi bénéficier de ce même don.

Signalons que ce projet financé par le haut commissariat des nations unis pour les réfugiés, HCR est supervisé par le commissariat général chargé des questions humanitaires dans le gouvernement provincial.

Augustin Sadiki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.