Nord-Kivu : 3 mois d’occupation de Bunagana par le M-23, une série de journées villes mortes et sit-in annoncée à Rutshuru

Nord-Kivu : 3 mois d’occupation de Bunagana par le M-23, une série de journées villes mortes et sit-in annoncée à Rutshuru

Le comité de pilotage des déplacés du territoire de Rutshuru dans la province du Nord-kivu annonce le déclenchement des journées ville morte et des sit-in pour dire non à l’occupation des rebelles du M-23 soutenus par le Rwanda dans cette partie du Pays.

Cette annonce a été faite dans une déclaration rendue publique ce 14 septembre 2022 par ce comité.

Inscription ISJC

Les membres de ce comité de pilotage des déplacés à Rutshuru annoncent ces activités à partir du jeudi 15 septembre pour exprimer leur cris de détresse et le besoin de regagner leurs villages respectifs toujours sous occupation du M-23.

Ce comité de pilotage appelle pour cela la population toute entière à soutenir cette initiative qui peut tant soit peu interpeller la conscience des autorités de tutelle.

Face à cette situation, l’élu de Lubero au Nord-Kivu Jean-Paul Lumbulumbu contacté par la rédaction de jambo FM ce mercredi 14 septembre, regrette de voir qu’il y a une trêve qui est observée par l’armée Congolaise alors qu’il y a 3 mois déjà que Bunagana est sous contrôle des rebelles du M-23.

“Il y a une population qui est en détresse et composée en grand nombre par ceux qui habitent Bunagana. Ces derniers sont dans des familles des déplacés vivant dans des situations difficiles. Leurs enfants n’ont pas regagné les cours. Sur le plan économique c’est un manque à gagner. Bunagana est la porte d’entrée en République Démocratique du Congo(RDC) venant de l’Ouganda. La frontière de Bunagana qui était une source de revenu pour le Pays ne l’est plus vu que tout est contrôlé par le M-23. Donc entant qu’élu du peuple pour moi cette occupation est un préjudice énorme.”, Explique ce vice-président de l’Assemblée Provinciale du Nord-Kivu.

Face aux actions citoyennes que compte entamer le comité de pilotage des déplacés du territoire de Rutshuru Lumbulumbu indique que ces initiatives sont légitimes car c’est une façon pour eux d’exprimer leur solidarité et mécontentement face aux atrocités causées par les ennemis de la nation.

Signalons que c’est depuis ce mardi 13 septembre 2022 que la cité de Bunagana en territoire de Rutchuru au Nord-kivu totalise trois (3) mois entre les mains des éléments du M-23 soutenus par le Rwanda et ses alliés.

Deo kulila

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.