Malnutrition chronique : Un plan intégré de communication élaboré pour le territoire de Kalehe

Les responsables des services techniques de l’Etat Congolais ainsi que les  agence du système des Nations Unis et ONGs locales  opérationnelles dans les interventions multisectorielles sur les questions de malnutrition au Sud Kivu, viennent d’élaborer un plan intégré de communication pour renforcer l’efficacité et la durabilité de la Phase II de mise en œuvre du programme intégré de lutte contre la malnutrition chronique dans les Zones de sante de Bunyakiri et Minova. C’est à l’issue d’un atelier de deux jours, tenu à Bukavu au Sud-Kivu, du 28 au 29 mai 2019, que les participants se sont dotés de ce plan intégré de communication pour améliorer la lutte contre la malnutrition chronique dans le territoire de Kalehe.

D’après le coordonnateur provincial du PRONANUT au Sud Kivu, le territoire de Kalehe reçoit depuis 2015 dans les Zones de santé de Bunyakiri et Minova, les interventions multisectorielles du Programme intégré de lutte contre la malnutrition chronique. Mais selon le coordonnateur du programme conjoint « UNICEF-PAM-FAO », bien que plusieurs réalisations soient à l’actif du programme, « l’on a noté un faible niveau de communication et sensibilisation pour l’appropriation des résultats et pérennisation des acquis du programme », précise Robert Burume. 

Inscription ISJC

Pour faire face à ce défis, les différentes parties prenantes engagées dans la mise en œuvre du programme intégré de lutte contre la malnutrition chronique, en collaboration avec les services techniques de la santé et de l’agriculture et des journalistes et praticien de la communication, ont travaillé sur le plan intégré de communication qui devra répondre aux besoins ressentis d’information, d’éducation et de communication en matière de promotion de l’approche intégrée de lutte contre la malnutrition chronique.

Pendant deux jours, ils se sont imprégnés des interventions multisectorielles faites pendant les 6 mois de la deuxième phase de mise en œuvre du programme, avant de constituer des éléments du plan de communication notamment l’Analyse situationnelle et comportements à promouvoir, les stratégies et activités de communication à entreprendre et produire des messages clés et proposer des canaux de communication les mieux appropriés pour faire passer ces messages.

Comme il s’agissait des questions de communication et information, on a noté la présence des délégués de la task force communication, le réseau des journalistes amis de l’enfant, les communicateurs de la Division provinciale de la santé et l’institut français de Bukavu pour apporter leur contribution dans ces assisses.

Pour information, ce programme intégré de lutte contre la malnutrition chronique contribue dans son objectif général à réduire, d’ici 2020, la prévalence de la malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans. Les axes d’interventions concernent entre autre la nutrition ; la coordination,  l’eau hygiène et assainissement ; la production agricole et la sécurité alimentaire.

Signalons que cet atelier était organisé par l’Unicef, PAM et FAO à travers le programme conjoint avec le financement de la coopération Suisse.

Elie Bigaba, JRI/RJAE

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.