L’assainissement de Bukavu au centre d’un tête à tête entre le maire de la ville et le collectif Amka Congo

Actuellement, d’aucun se pose la question de savoir quelle est la provenance, le pourquoi des ordures sur les artères de la ville de Bukavu et comment mettre fin à cette pratique qui tend à transformer la ville en poubelle publique. Animée par le souci de voir une ville assainie, une délégation des mouvements citoyens du Sud-Kivu conduite par le collectif Amka Congo, viennent de rencontrer ce samedi 22 juin 2019, l’autorité urbaine pour analyser la problématique liée à l’assainissement de la ville et la gestion des déchets.

Remy Kasindi, militant du collectif Amka Congo, fait savoir que ce tête à tête est parti du constat selon lequel, toute la ville reste envahie par la présence des déchets qui provoquent des maladies.

« Nous avons été reçus par le maire de la ville de Bukavu, sur la problématique liée à l’assainissement de la ville de Bukavu et la gestion des déchets. (…) Nous avons échangé avec l’autorité urbaine pour lui montrer les défis liés à l’insalubrité de la ville, parmi lesquels l’absence des poubelles publiques. Pour nous, il est anormal de vivre une chaussée qui a des déchets partout, qui nuisent à l’environnement quand ils ne sont pas bien gérés », souligne-t-il.

L’autorité urbaine de la ville de Bukavu rassure que la mairie est en train de mener des démarches pour relever ces défis liés à l’insalubrité de la ville, d’où la prise des contacts des certaines organisations qui travaillent dans la question environnementale.

Signalons que cet entretien entre ces mouvements citoyens (Amka Congo, Il est temps, Pomba solution, REFODG/SK, etc.) s’inscrit dans le cadre de la campagne « Ramassons nos déchets » lancée dans la ville de Bukavu ce samedi 22 juin, visant la salubrité de toute la ville et ses périphéries.

Elie Bigaba, JRI

1 thought on “L’assainissement de Bukavu au centre d’un tête à tête entre le maire de la ville et le collectif Amka Congo

  1. QUE VIVE REMY KASINDI. QUE DIEU LE BENISSE ET LUI DONNE, AVEC TOUS LES MEMBRES DE LA DELEGUATION, CE QUE LEUR COEURS DESIRENT. MERCI BCP, REMY KASINDI. JE SUIS TRES RAVI NON SEULEMENT PAR L’OBJET DE LA RENCONTRE MAIS AUSSI ET SURTOUT DE L’APROCHE ADOPTEE. IL FAUT ERADIQUER LES CAUSES, ET NON PAS LUTTER CONTRE LES EFFETS. ET C’EST CE QUE REMY VIENT DE FAIRE. LA CAUSE DE LA PRESENCE DES DECHETS DANS LE QUOTIDIEN DE BUKAVIENS, CE N’EST MEME PAS LA MAIRIE, MAIS PLUTOT LE MAIRE DE LA VILLE. C’EST COMME UN ETRANGER QUI N’AIME PAS CETTE VILLE, QUI NOUS A VU NAITRE ET NOUS A FAIT GRANDIR. LE GOUVERNEMENT LOCAL A TOUS LES DEPARTEMENTS REPRESENTANT LES DIFFERENTS DOMAINES DE LA VIE: QUE FAIT-IL DES RESSOURCES DES CONTRIBUABLES DESTINEES A LA PROPRETE DE BUKAVU? IL A AUSSI A REMETTRE A CHAQUE QUARTIER SA POUBELLE QUE SES SERVICES ONT VENDUES ILLEGALEMENT. ET LE DEPOT DE FARINE A LA PLACE DE L’INDEPENDANCE? ET LE PARKING DE MWENGA AU CARREFOUR DE KADUTU? LE MAIRE NE FAIT ABSOLUMENT RIEN! SON BILAN EST EN DESSOUS DE ZERO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.