Kamanyola : les premières conséquences de la fermeture des frontières entre le Burundi et le Rwanda vont affecter directement les petits commerçants transfrontaliers

La fermeture des frontières entre le Burundi et le Rwanda va absolument affecter négativement les échanges socio-économiques des habitants riverains. Les petits commerçants du groupement de Kamanyola en territoire de Walungu qui se sont exprimés ce vendredi 12 janvier 2024 estiment que la situation a un effet direct sur leur économie.

Ces compatriotes congolais pensent que leurs activités vont subir des conséquences économiques de cette mesure. Ces derniers dont la plupart d’eux vivent du petit commerce à la frontière, craignent pour leur survie.

Inscription ISJC

“Nous serons en difficulté ici à Kamanyola. La plupart des petits commerçants à la frontière vendent des produits vivriers en provenance du Burundi. Que deviendront ces petits commerçants surtout que nous n’avons pas des routes chez nous ?” s’interroge un habitant interviewé par notre correspondant occasionnel à Kamanyola.

En raison de l’état de délabrement de la route nationale numéro 5 ( RN5) dans son tronçon Ngomo-Uvira, mais aussi de l’insécurité y signaler, ces petits commerçants estiment que les agences de voyage n’effectueront pas des navettes entre Burundi-Kamanyola-Bukavu.

“La plupart des agences de voyage sont contraintes de faire transiter leurs engins via la frontière Ruhwa entre le Burundi et le Rwanda. Avec l’état de nos routes, et de l’insécurité dans la pleine, nous craignons que ces agences n’exerceront plus, ce qui va nous affecter,” s’indigne un notre petit commerçant à la frontière.

La situation deviendra également compliquée pour d’autres citoyens congolais, notamment de la ville de Bukavu qui se rendent à Bujumbura pour les soins de santé.

D’où pense-t-ils, la fermeture des frontières entre le Burundi et le Rwanda devrait interpeller les autorités congolaises, car la mesure affecte beaucoup plus ses citoyens qui vivent du petit commerce dans les deux pays.

Pour rappel, sur fond d’accusation de soutien à un groupe armé dans l’Est de la République démocratique du Congo, le Burundi a annoncé jeudi 11 janvier 2024 la fermeture de sa frontière avec son voisin rwandais.

Lors de cette annonce, le ministre burundais de l’intérieur a accusé le président rwandais Paul Kagame d’être un mauvais voisin.

Décision qualifiée d’unilatérale par les autorités de Kigali, estimant que la mesure de Gitega viole les principes de coopération régionale et d’intégration de communauté d’Afrique de l’Est.

Gabriel ACHIRUSHOKOLIRE

Inscription ISJC

Un commentaire sur « Kamanyola : les premières conséquences de la fermeture des frontières entre le Burundi et le Rwanda vont affecter directement les petits commerçants transfrontaliers »

  1. A nous congolais de créér un pont entre KAMANYOLA et CHIBITOKE c toujours a notre avantage congolais vous voyez ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.