Ituri : 13 personnes tuées au cours des affrontements entre la FARDC et un groupe armé

Treize personnes sont mortes et trois autres grièvement blessées, dans des combats qui ont eu lieu ce mardi 9 juillet entre les Forces armées de la RDC et un groupe d’hommes armés non identifiés au village de Dhedja, en territoire de Djugu (Ituri). 

Selon le porte-parole de l’armée en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, qui livre ce bilan, dix assaillants ont été tués au cours de ces affrontements et neuf autres capturés. 

D’après notre source, ce mardi très tôt matin, des éléments des FARDC en patrouille de reconnaissance Dhedja se sont retrouvés face à une colonne des assaillants en errance, raconte le lieutenant Jules Ngongo. Cette dernière indique qu’il s’en est suivi un affrontement entre les deux forces. Du côté de l’armée, trois éléments ont été grièvement blessés. 

« Nous continuons l’opération de ratissage pour que l’autorité de l’Etat soit rétablie à Djugu et ses environs. Depuis que nous avons récupéré les hauts fiefs de ses hors-la-loi, ils sont en errance, et nous sommes derrière eux. Nous les appelons à ne pas s’entêter et à déposer les armes et se rendre aux FARDC », a dit le lieutenant Jules Ngongo. 

La société civile parle aussi de deux personnes tuées par balles lors de ces combats. Ces informations sont confirmées par le responsable militaire dans cette région. Il ajoute qu’un lieutenant des FARDC est également mort sur le champ de bataille.

Rachel Rugarabura, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.