Goma: Des quartiers entiers privés d’eau potable depuis plusieurs semaines

 

Les quartiers de la partie ouest de Goma dans le Nord-Kivu vivent la sécheresse.

Des robinets sont à sec depuis plusieurs semaines maintenant,indiquent les abonnés de la Regideso, contactés ce lundi matin par le journal Jambordc.info.

“De nombreux habitants se rendent chaque jour au lac Kivu pour puiser de l’eau, qui est pourtant impropre à la consommation”, témoigne maman Anne-Marie, tenancière d’un restaurant.

“Certains habitants frappés par cette pénurie sont obligés d’aller se ravitailler dans des quartiers où l’eau peut encore couler aux robinets”, renchérit une autre dame, commerçante de la place.

“…C’est souffrant pour la population de Goma. Elle se réveille chaque 30′ la nuit pour voir si l’eau coule au robinet, mais en vain. Des nuits blanches chaque jour”, témoigne le notable Jean-Paul Lumbulumbu, avec pincement au coeur.

Le manque d’eau concerne notamment les quartiers: Himbi-2,
Ndosho, Nyamushongo, Katoy, Majengo, Kibweti-ville, des Volcans (au centre ville).

Cette situation entraîne une augmentation du prix d’eau potable dans la ville.

Un bidon de 20 litres, qui coûtait 50 à 100 Francs congolais  il y a quelques mois, varie aujourd’hui entre 200 Francs et 300 Francs.

“Chez moi(Quartier Himbi), mon épouse achète l’eau chaque jour, moyenne de 10 bidon par jour 300Fc par bidon. À la fin du mois, près de 90.000 FC. Puis sans gène, la Regideso envoie sa facture de 70.000 FC. Je crois qu’il faut reformer ce secteur….”, confie Jean-Paul Lumbulumbu, visiblement remonté.

La notabilité du Nord-Kivu envisage des actions de plaidoyer sur la Régideso dans les jours à venir, apprend-t-on.

Eugide Abalawi Ndabelnze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.