Goma/Marche pour exiger le départ de la Monusco : Des tensions et déviations signalées

Goma/Marche pour exiger le départ de la Monusco : Des tensions et déviations signalées

La situation était tendue dans la matinée de ce Lundi 25 juillet 2022 dans la ville de Goma en province du Nord-Kivu.

A la base, des mouvements des jeunes sont descendus dans la rue pour dire non à voix haute à la présence des éléments de la Monusco sur toute l’étendue de République démocratique du Congo(RDC) et particulièrement au Nord-Kivu.

Inscription ISJC

Selon eux, cette force Onusienne a échoué à sa mission de protéger la population et ses biens et surtout de défendre les Congolais du Nord-Kivu meurtris dans les affrontements entre les éléments des Forces Armées de la République (FARDC) et les rebelles du M23.

Ainsi, des pneus ont été brûlés dans les avenues, des tronçons routiers ont été barricadés et le soulèvement de la population était observé dans les heures d’avant-midi de ce lundi 25 juillet 2022.

Des boutiques et magasins étaient fermés tout le long des grandes artères de la ville.

Des sources sur place renseignent que sur le tronçon routier Katoyi-Mutinga, quelques barricades étaient placées sur la chaussée par certains jeunes manifestants qui ne réclamaient que le départ de la Monusco de la RDC qui selon eux a tout simplement échoué.

Pour manifester leur colère, les manifestants ont choisi pour cible la base logistique de la Monusco où des bureaux ont été saccagés avant l’intervention des éléments de la police qui ont usé des coups de gaz lacrymogènes pour disperser difficilement les manifestants.

Il sied de noter que cette marche de contestation s’est organisée malgré l’interdiction du maire militaire de la ville de Goma dans sa sortie du weekend dernier.

Patrick MAKIRO

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.