Député Amani Ngubiri : La démarche de dissolution des assemblées provinciales et nationale est inopportune

Après les allégations des corruptions qui ont émaillées les élections sénatoriales en RDC, le député élu dans la ville de Bukavu, Omer Bulakali, a initié une pétition pour dissoudre les assemblées tant nationale que provinciales et l’organisation des nouvelles élections qui seront transparentes et crédibles. Une initiative que le député Amani Ngubiri de l’Union pour la nation congolaise (UNC) ne partage pas.

Alors que certains députés trouvent cette démarche salutaire, d’autres par contre se sont inscrit en faux et demandent à l’élu de l’UNC de passer aux aveux pour demander pardon aux députés du fait de les avoir traités tous des corrompus.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

De son côté, le député élu de la ville de Bukavu, de la liste UNC et alliés (Alternance 2018), Amani Ngubiri Lucien, pense que cette démarche de dissoudre les assemblées est inopportune pour le moment.

Signalons qu’à l’issue de la plénière des députés provinciaux tenue ce mercredi 03 Avril 2019 dans la salle de l’hémicycle à Bukavu, une commission spéciale a été mise en place pour examiner la proposition du député Omer Bulakali demandant la dissolution des assemblées provinciales.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Rachel Rugarabura, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.