Culture : L’artiste Precy Numbi produit un robot sapiens Kimbalambala

Culture : L’artiste Precy Numbi produit un robot sapiens Kimbalambala

L’artiste plasticien Precy Numbi vient de fabriquer un robot sapiens dans la ville de Goma en République démocratique du Congo. A travers cet art, il entend inciter les dirigeants et le peuple congolais à s’impliquer dans la lutte contre la pollution de l’environnement. Le robot vise à amener les conducteurs de véhicules à contrôler leur comportement pour limiter les dégâts collatéraux.

« Le robot sapiens Kimbalambala (du lingala, Kimbalambala signifie archaïque et de mauvais état, NDLR) veut dire voiture hors normes. Il  vise la sensibilisation sur les méfaits de la mondialisation et de la mauvaise conduite dans les classes politiques, culturelles, socio-économiques de mon pays et de l’Afrique. Kimbalambala n’a pas de frein, ni parechoc ni klaxon. Il n’a pas d’autorisation routière et quand il crée des dégâts sur l’environnement, il s’en fout. C’est alors qu’on se rend compte qu’il faudrait un regard particulier pour éviter tout cela. C’est un robot sapiens perdu du système et qui parle de tout sauf rien », explique Precy Numbi.

Inscription ISJC

Il espère conscientiser la population sur les problèmes qui gangrènent l’environnement et amener chacun à s’impliquer dans la lutte.

« Le discours que le robot porte en lui pourrait, espérons-nous, conscientiser beaucoup d’esprits et inciter nos dirigeants à respecter un Etat de droits mais aussi amener les conducteurs à respecter notre environnement devenu aujourd’hui un jardin du sang. En tant qu’environnementaliste, nous associons notre langage artistique à travers un sujet pour dénoncer un problème qui puisse nuire à l’environnement, à la vie de notre communauté afin qu’ensemble avec la population, nous puissions trouver un langage positif », indique-t-il.

La vulnérabilité de la ville de Bukavu dans la protection de l’environnement est l’une de ses préoccupations et, selon lui, il importe d’initier les jeunes artistes à cette culture.

« Dans le souci de promouvoir cet art, la ville de Bukavu étant l’une des villes vulnérables de la RDCongo et dont plusieurs artistes environnementalistes ne parlent pas, est une priorité pour Kimbalambala. Nous voulons initier les jeunes artistes à la culture de l’environnement et de l’activisme des droits humains à travers les déchets », précise-t-il.

L’environnementaliste Precy Numbi annonce, par cette occasion, la démonstration de son robot Kimbalambala dans la ville de Bukavu d’ici le mois de mars.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.