Bukavu : sit-in à la Division provinciale de la communication et medias, les agents réclament le départ du chef de division.

Le détournement des fonds et des biens, le harcèlement sexuel, telles sont certaines des raisons qui ont amené les agents et fonctionnaires de la Division provinciale de la communication et médias à organiser un sit-in devant leur bureau tôt le matin de ce  mercredi 10 Avril 2019.

Les manifestants exigent la démission de Masumbuko Marapa Emmanuel, Chef de division des Communications et médias qui est reproché de plusieurs griefs.

« Depuis hier nous sommes en train de manifester, parce que nous accusons le chef de plusieurs faits, notamment : la mégestion, la corruption, les détournements des fonds et des biens, le cumul des fonctions et harcèlements sexuels (…) Jamais un agent de terrain pourra se réveiller un bon jour et prétendre effectuer les taches attribuées au chef de Division, s’il n’a pas du moins perdu sa tête ! Mais qu’en est-il du chef qui assume toutes les fonctions ? », s’indigne Julien Bashonga, un des manifestants.

Notre source ajoute qu’au-delà des charges retenues contre le Chef de Division des Communications et Médias, s’ajoute une déclaration de désertion ne respectant pas les procédures administratives à un agent de carrière nommé par décret présidentiel.

Pour les manifestants, ce Sit-in est le fruit de l’inertie de la part des plusieurs autorités alertées à ce sujet par les agents de cette même division. N’ayant pas obtenu gain de cause à leurs plaintes, ils sont alors descendus revendiquer.

 « Avant d’en arriver au Sit-in, nous avons entrepris plusieurs démarches d’ordre à décanter la situation mais hélas ! Le chef est resté insensible, indifférent, faisant sourd d’oreille malgré que nous ayons saisi des instances à savoir : les autorités de la ville, le parquet, le ministère des fonctions publiques, différentes organisations œuvrant dans le domaine de protection des droits de l’homme, la société civile, etc. », explique un des manifestants.

Ces agents ont entamé leur sit in depuis le matin de ce mardi 9 avril et promettent entamer d’autres actions de grande envergure jusqu’à ce que leurs revendications trouvent une solution adéquate.

Alpher KALALA & Linda LUSHOMBO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench