Bukavu: Orientation des élèves après l’épreuve de TENASOSP, certains chefs d’établissements parlent d’une procédure biaisée

Bukavu: Orientation des élèves après l’épreuve de TENASOSP, certains chefs d’établissements parlent d’une procédure biaisée

Le Test National de Sélection et d’Orientation Scolaire et Professionnel (TENASOSP) avait eu lieu sur l’ensemble du territoire national.

L’objectif de ces épreuves était d’orienter les élèves de la huitième année d’éducation de base de faire l’humanité pour certains et les autres d’intégrer les centres des formations en tenant compte de leurs capacités.

Inscription ISJC

Dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu cependant, certains responsables des établissements scolaires publics comme privés estiment que cette première édition de TENASOSP a été organisée dans la précipitation sans consulter ni tenir compte des avis des écoles qui forment les élèves ni des parents qui payent pour leurs enfants.

Contacté à ce sujet Léon Murhula Bahaya Préfet des études du complexe scolaire le progrès ce 12 septembre 2022 par un reporter de jambordc.info, indique que cette orientation créé un sérieux problème entre les enseignants et les parents et pour conséquences, certains parents boycottent l’orientation imposée à leurs enfants.

“C’est sont les enseignants qui forment les enfants, ils connaissent mieux leurs capacités et ils savent aussi parfaitement les sections que ces derniers peuvent embrasser. L’avis des parents sur l’orientation de leurs enfants c’est aussi un élément à ne pas négliger car c’est sont eux qui décident sur l’avenir de leurs enfants en tenant compte des ambitions de la famille”, Indique-t-il.

Murhula recommande pour cela à l’Etat de définir les critères pour passer les TENASOSP mais aussi tenir compte des desirata de la famille, des écoles avant d’orienter les enfants.

Masuzi Kiriza élève de la 1 iere année au complexe scolaire Lafontaine dit toute fois avoir été affecté dans la section scientifique alors qu’il souhaitait faire les sciences sociales.

Pour sa part Kalando Lobao élève de la première année scientifique au lycée Cirezi souligne qu’elle a été orientée selon ses attentes.

Signalons que ce problème est signalé même dans les écoles des territoires du Sud-Kivu où les élèves sont affectés dans des sections qui ne figurent même pas dans leurs établissements respectifs.

Sachez que nous avons contacté le Proved en rapport avec ce sujet et ce dernier a décliné toute responsabilité dans l’affectation des élèves et a pointé la ministre de l’enseignement primaire secondaire et technique Geneviève mizumbi que nous n’avons pas réussi à joindre.

 

Deo Kulila

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.