Bukavu : Le Dr Adele Bashige (UOB) condamne la destruction méchante du centre de riposte d’Ebola par la police

Le Médecin Directeur à d’intérim de la Clinique Universitaire de l’Université Officielle de Bukavu (UOB), Dr Adele Bashige vient de condamner l’acte posé par la police nationale Congolaise (PNC) sous la supervision de la Division provinciale de la santé (DPS), la soirée de ce mercredi 1er Avril 2020. Acte qui a constitué à une destruction méchante du centre de riposte de la maladie à virus Ebola, érigé dans cette clinique.

Elle l’a condamné au micro de notre Consœur Radio Sauti ya mashariki, ce jeudi 2 Avril 2020, à la suite d’une scène observée ce mercredi, où des policiers ont saccagé la chambre d’hébergement du laboratoire de riposte contre Ebola.

D’après des témoins trouvés sur place, le drame s’est déroulé hier aux environs de 15h, que deux jeeps de la DPS et du Médecin sans frontière (MSF) accompagnés des policiers, ont débarqués à ce centre et forcé ses portes, afin d’emporter des matériels.

Ceci, selon une certaine opinion, pour servir le centre d’isolement de la pandémie à Coronavirus situé au Bwindi dans la commune de Bagira.

Nos efforts pour trouver le chef de division provinciale de la Santé sont restés vains.

Dans la foulée, l’on se demande si les matériels de riposte contre la maladie à virus Ebola, seraient efficaces pour le traitement de la pandémie à Coronavirus.

Rachel Rugarabura, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.