Bukavu : “Lac” à Nyawera lors des fortes pluies, Georges Onembo de l’OVD indexe l’incivisme des habitants

Bukavu : “Lac” à Nyawera lors des fortes pluies, Georges Onembo de l’OVD indexe l’incivisme des habitants

Des fortes inondations sont depuis plusieurs mois observées au marché Nyawera dans la commune d’Ibanda à Bukavu. Certains habitants assimilent ce phénomène à un “lac” qui n’apparaît que pendant des fortes pluies.

Il s’agit en effet des débordements des eaux en cas des pluies et qui élisent pour lit la chaussée.

Inscription ISJC

Selon un constat fait par un reporter de jambordc.info ce 1 Août 2022 au lendemain de la pluie qui s’est abattue sur Bukavu le 31 juillet, Cette situation crée un désordre à Nyawera et peut donner lieu à plusieurs conséquences.

Christian Bedesire vendeur au marché de Nyawera y fait allusion.

” Les inondations ici au marché handicapent trop nos activités quand il pleut et mettent la circulation des usagers de cette route en danger. Il s’agit notamment des embouteillages qui retardent les habitants dans leurs courses. Il peut aussi s’agir des accidents parce que les véhicules échappent aux eaux avec le risque qu’ils inquiétent les piétons. Quant à nous, nous sentons la peur d’aller au marché le matin quand il a plu car non seulement l’endroit de l’exercice de nos activités est inondé mais aussi le fait que les clients n’y accèdent pas à cause du lac qui se crée réduit sensiblement nos ventes ce qui est un manque à gagner criant.” Explique ce vendeur des divers.

En réaction le directeur de l’Office des Voiries et Drainages (OVD) fait savoir que les inondations observées pendant les périodes pluvieuses au marché Nyawera sont causées par le bouchage du canal d’évacuation d’eau de cet endroit.

Ingénieur Georges Onembo ajoute que les vendeurs de ce marché même utilisent comme dépotoir des immondices ce canal. Il pense que le comité de gestion de ce marché pourrait contribuer a rendre cet endroit propre en mettant la rigueur dans la gestion des déchets à Nyawera.

“Nous en appelons à la conscience de la population dans la gestion rationnelle des déchets pour une solution durable à ce lieu. Il est vrai qu’à ce niveau il y a un tuyau troué et nous pensons comment le remplacer mais si l’engagement des habitants ne suit pas, ça sera un travail nul” Explique le numéro 1 de l’OVD au Sud-Kivu.

 

Gisèle Bashwira

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.